Pleine Lune Gémeaux 17 juin 2019 10h30 Paris

Soleil en Gémeaux , Lune en Sagittaire
(pour les zodiaques tropical et sidéral)

L’Approche et l’Œuvre de la Hiérarchie

 

Trois fois par an – aux fêtes d’avril, de mai, et de juin (pleine lune du Bélier : fête de Pâques, du Christ ; pleine lune du Taureau : fête du Wesak, du Bouddha ; pleine lune des Gémeaux : fête de l’Humanité, de la Bonne volonté spirituelle) – il y a une méditation hiérarchique unanime et simultanée, conduite par le Christ. Le Logos planétaire lui-même entre en profonde méditation les deux jours précédant la pleine lune, le jour de la pleine lune, et les deux jours suivants (cinq jours), afin d’invoquer, de précipiter et d’ancrer les Puissantes Énergies en attente dans la manifestation cosmique. Il forme et informe par Sa pensée, Sa visualisation et Son verbe. Son énergie parvient à la Maison du Père sur Terre (Shamballa) qui impressionne les divins contemplatifs transmettant ainsi le dessein planétaire à la Hiérarchie des âmes qui elle-même va impressionner l’Humanité. Cela suppose qu’il y ait des capteurs humains sur la terre, sinon ces énergies traverseraient notre espace planétaire sans être captées.

Au moment de la pleine lune de juin, le Christ focalise en lui-même les énergies spirituelles de la Hiérarchie (l’Amour de Dieu), en plus de l’énergie que le Bouddha a focalisée et distribuée au moment de la fête de Wesak (la Volonté de Dieu, exprimée dans Shamballa) ; puis nous aurons l’invocation et l’appel de l’humanité par l’intermédiaire des disciples et des aspirants mondiaux et des hommes de bonne volonté (le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde) ; ceux-ci focalisent la demande spirituelle de vie et de libération exprimée par « l’intention de masse » de l’humanité. Cette demande s’exprime par une aspiration fondamentale vers la fraternité et l’unité humaine et spirituelle. Le jour de cette PL est célébrée la journée de la Grande Invocation*. C’est sur celle-ci que doit se concentrer chaque disciple qui vient méditer. Nous avons alors un alignement, consciemment ou inconsciemment entre les trois centres planétaires : Shamballa, la Hiérarchie et l’Humanité, une vaste réorientation peut se produire et se produit.

Deux grands courants d’énergie – l’un centré sur le Bouddha et l’autre centré sur le Christ – doivent être fusionnés ; c’est la tâche des disciples mondiaux, des initiés et des disciples acceptés que de précipiter cette énergie combinée sur le monde en attente, où son utilisation efficace dépendra largement de la réponse sensible des aspirants.
Les serviteurs du monde servent d’intermédiaires à la Hiérarchie qui opère à travers eux et les inspire, leur méditation commune ayant pour but de créer une civilisation nouvelle, la civilisation du « Bel être ». Ceux-ci se trouvent dans tous les pays ; leur tâche est de réagir au courant d’énergie dirigée du Christ et de Boudddha.

Les Gémeaux, c’est Castor et Pollux ou Caïn et Abel -symboliquement, Caïn étant le Non Soi et Abel le Soi. Toute unité de vie est inclue dans le cercle de manifestation d’une vie plus grande, elle est donc un électron (le Non Soi) et cette vie plus grande est l’atome (le Soi) . C’est le Processus d’inclusivité de la Vie qui se poursuit à l’infini.
Le Soi c’est l’âme, l’être permanent qui traverse le règne humain. Notre contrat de vie pour traverser le règne humain est celui d’amener les vies mineures ou le Non Soi à l’état de pureté. C’est la maîtrise du Non-Soi, de toutes ces vies mineures qui constituent nos corps: physique double, émotionnel, mental. Ces vies mineures se manifestent à nous par nos pensées, nos pulsions, nos appétits et leurs impulsions s’expriment sous forme de désirs et le concept de Liberté c’est de ne pas dépendre de ces désirs.

Les Gémeaux ont comme pôle complémentaire le Sagittaire. Celui-ci donne la direction et l’orientation qui permet la fusion des dualités : Corps – Âme dans un premier temps et ensuite Âme et Esprit. Les Gémeaux, c’est le Christ l’être de lumière et d’Amour, c’est Caïn et Abel.
La ligne de force cosmique Gémeaux – Sagittaire relie subjectivement et ésotériquement la Terre (la Terre régente ou régule les énergies de ces deux constellations, régent hiérarchique des Gémeaux, régent ésotérique du Sagittaire). Cela garantit le développement de l’âme de la Terre ainsi que l’épanouissement de la forme en tant qu’expression de cette âme. Inévitablement notre humanité souffrante, habitant cette planète de souffrance, sera conduite par des prises de conscience sur la montagne de l’initiation dans le Capricorne.

 

En relaie des énergies des Gémeaux, on a :

  • Mercure, régent exotérique des Gémeaux, qui relaie l’énergie du quatrième rayon qui a une double fonction :
    une fonction conflit pour les êtres pas éveillés et c’est l’aspect astral de l’être qui va être intensifié. Le 4ème règne ce sont essentiellement les êtres qui sont en individualité marquée et qui ne connaissent pas les justes relations humaines. Dans un premier temps le Non Soi apporte l’épanouissement de la forme, celle-ci a un rôle nécessaire pour révéler la conscience christique à l’intérieur.
    une fonction harmonie pour les êtres en contact avec le rayonnement de leur âme lequel va être intensifié par l’illumination du mental, Mercure apporte alors la compréhension et le discernement.

Précisions: le régent exotérique a une relation avec la personnalité, donc le non soi. Le régent ésotérique a une relation avec l’âme, avec l’être. Le régent hiérarchique a une relation avec la racine de vie ou la monade.

  • Vénus qui véhicule l’énergie de l’Amour en application de Sagesse, par le mental supérieur c’est l’Amour Sagesse. Lorsque Vénus diffuse son énergie, elle apporte une énergie de lumière, de sagesse et d’amour relationnel. La relation entre Vénus et la Terre est analogue a celle de Caïn et d’Abel. Vénus, centre du cœur du système solaire rayonne sur son petit frère (la Terre) les énergies d’amour et de sagesse. Vénus apporte dans ce cycle des Gémeaux la relation propice pour la manifestation du plan divin sur la terre, intervenant dans ce rôle d’unir les opposés donc l’âme (le Soi) – la personnalité (le Non-Soi), Caïn – Abel, Castor – Pollux.

Il y eut l’ancienne révélation faite par l’intermédiaire du peuple de l’Inde, sur l’existence du Soi et du Non-Soi – révélation qui prend maintenant plus de sens, grâce à l’enseignement de la psychologie moderne. Dans le passé, l’ère des Poissons, cette unification entre le Soi et le Non Soi s’est faite occasionnellement, lentement et graduellement. Dans l’ère du Verseau, cette unification sera consciemment recherchée, atteinte et reconnue par l’homme du plan physique.

En ces pleines lunes et avec l’entrée dans l’ère du Verseau, on a une synthèse d’énergies mettant en action des forces salvatrices. Celles-ci peuvent inaugurer une période d’activité créatrice prononcée permettant d’établir des lignes nouvelles dans les activités humaines. La tâche pour les serviteurs du monde est de précipiter et d’amener en manifestation le travail que les Forces de Restauration et d’Illumination rendent potentiellement possible.

Une présentation nouvelle et plus correcte de la vérité divine doit être instaurée, les erreurs des religions mondiales, avec leurs théologies désuètes et leur manque d’amour doivent être corrigées. (Ne peut-on pas voir dans les incendies simultanés de Notre-Dame de Paris et de la mosquée al-Aqsa, la plus grande mosquée de Jérusalem, les signes de ce renouveau possible ?) Les croyances mondiales actuelles doivent revenir à leur simplicité primitive et le conflit et la haine profondément enracinés doivent disparaître.
Tout doit être changé en vue du nouvel éclairage ou révélation qu’apportera Maitreya et qui modifiera, de manière unique, le point de vue et le mode de vie des hommes de partout. La préparation de l’homme à être un citoyen du royaume de Dieu ne doit plus être entre les mains des grandes religions mais est plutôt la tâche de l’éducation supérieure.

Le retour de Maitreya est conditionné à la présence réalisée d’une toile de lumière sur la terre. Plus il y a des êtres qui s’éveillent en se mettant à rayonner, plus d’autres émergeront à rayonner. D’où la fonction fondamentale de l’être du 5ème règne qui doit cesser de raisonner pour RAYONNER.
Rayonner c’est interpréter la Musique céleste : après avoir appris à jouer d’un instrument, phase d’édification de la personnalité, nous devenons interprète en fusionnant avec notre âme, puis le stade suivant sera celui de compositeur quand en lien avec notre racine de vie nous cueillerons dans la « pluie des choses connaissables ».
Dans le signe des Gémeaux, est consommée et célébrée la victoire complète de la vie sur la forme, et de l’esprit sur la matière. C’est le jour où la nature divine de l’homme est reconnue et sa faculté d’exprimer la bonne volonté et d’établir de justes relations humaines (par le fait de sa divinité) sont soulignés.

 

En ce jour de Pleine Lune des Gémeaux, nous avons l’occasion de participer à la libération de la vie planétaire de l’emprise des forces du matérialisme. Le travail d’exécution est entre les mains du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde (5e règne) et des hommes de bonne volonté (ceux du 4e règne qui sont en voie d’épanouissement).

 

Nous prendrons part à ce travail de sauvetage
en soutenant par l’imagination créatrice (ou le pouvoir concentré de la pensée non émotionnelle) tous les disciples, aspirants et hommes de bonne volonté à travers le monde et dans toutes les nations, nous imprégnerons ainsi le mental de l’humanité.
en éliminant de notre conscience toute négativité, rangeons-nous du côté des Forces de Lumière en les invoquant ; nous ne sommes pas neutres par l’action de notre pensée, conservons un esprit d’Amour face au conflit pour construire l’harmonie.
mais aussi en nous libérant de cette personnalité qui nous emprisonne : ces désirs de recherche du plaisir, de la jouissance, du pouvoir, du paraître… constituent notre prison sans barreaux. Nous devons apprendre, par la remise en cause et le dépassement, la maîtrise du Non Soi et pour cela nous avons à nous libérer de nos mémoires qui nous formatent dans des comportements devenus inadéquates.

Apprendre à sentir le sacré en nous et à l’intégrer dans notre vie quotidienne nous fera rayonner.

 


Lecture en zodiaque sidéral

Soleil 2° Gémeaux Maison XI maison du groupe et du service

2° Gémeaux
« Le père Noël dépose furtivement ses cadeaux dans les chaussons disposés au pied de la cheminée ».
La foi en la grâce spirituelle se voit récompensée.
L’allégorie populaire a trait à la grâce spirituelle échue au « cœur pur » qui a su redevenir tel un petit enfant. Guidée par la foi en l’existence de Puissances célestes dans lesquelles elle espère ardemment, la conscience, vierge de toute sclérose due aux ratiocinations du moi, vit la concrétisation de ce qu’elle avait imaginé. Dans ce tableau, le Père Noël vient « à la dérobée ». Il ne faut pas que notre raison s’attarde de trop prés ni trop longtemps sur les dons que nous accorde un monde spirituel auquel on croit fermement. Il est dit au prétendu voyant de ne pas fixer son attention sur l’image qu’il commence à « voir », car une attention excessive la ferait s’évanouir ; il doit se contenter d’y jeter un regard furtif.
Séquence 13 / Grade 2 : Nous avons une fois de plus un symbole qui entre en contraste avec celui de la première étape. Pour découvrir les merveilles que recèlent les profondeurs en général inconscientes de la psyché collective, il est nécessaire de construire un véhicule adéquat (une embarcation avec un fond en verre).

Pour recevoir les bienfaits du monde spirituel supérieur (le supra-conscient), « foi et pureté » de cœur sont indispensables, ainsi qu’une forme d’intelligence commune (les chaussons) ; autant dire, un état d’INNOCENCE

Lune 2° Sagittaire conjoint Jupiter 25° Scorpion maison V maison où l’âme cherche à s’exprimer dans sa présence terrestre

Les énergies Jupitérienne de l’Amour-Sagesse permet de scanner notre personnalité (la Lune), la tempête soulève des vagues dans notre personnalité en vue de l’élévation spirituelle, au-delà du superficiel l’essence de l’être est perçue.

Lune 2° Sagittaire
« La tempête soulève l’écume des vagues de l’océan.
La mobilisation d’énergies inconscientes sous la pression de motivations suprapersonnelles.
Le vent et la mer nous inspirent par la beauté de leur jeu permanent. Dans le symbolisme, le vent (pneuma en grec signifie « l’esprit » à l’origine) est associé au dynamisme spirituel ; l’effervescence d’énergies profondes que ce dynamisme engendre obéit à des rythmes cosmiques et suprapersonnels dont la force est irrésistible.
Séquence 49 / grade 2 : Voici un tableau qui met en contraste les tempêtes furieuses mais grandioses de la nature et les convulsions souvent sanglantes d’une civilisation qui progresse par la guerre. La présente image parle d’élévation par un rythme intense.

Jupiter 25° Scorpion
« Une photographie aux rayons x »
La capacité d’acquérir une connaissance des éléments constitutifs au sein de toute existence.
Le véritable philosophe est capable de saisir avec discernement la réalité sous-jacente aux manifestations de la vie.L’œil de son esprit pénètre les aspects superficiels de l’existence et perçoit le cadre qui donne une « forme » pour le moins relativement à tous les systèmes organisés.Aussi–si le bâtit est faible,déformé par une tension permanente, ou mal équilibré –est-il possible de découvrir les causes principales des troubles et du malaise extérieurs.
Séquence 47 / Grade 5: Cette dernière étape donne une dimension accrue aux quatre précédentes. Ce symbole permet à celui qui s’insurge contre la société de
comprendre en profondeur ce qui ne va pas dans la situation qu’il rencontre.Par delà le sentiment extraordinaire que procurent les »expériences paroxystiques », l’intelligence humaine est à même de saisir les grands Principes dont elles furent les manifestations.Voici une connaissance structurelle par contraste à une connaissance existentielle.

 

carré Jupiter-lune avec Neptune-lune noire
Lune Noire 20° conjoint Neptune 25° Verseau maison VIII de la transformation des tests épreuves et triomphes

Ce carré nous montre que nous avons l’opportunité après la révision de nos formatages et les efforts fait pour nous libérer et maîtriser le Non-Soi de passer à autre chose par la transmutation de nos énergies.

Lune Noire 20 ° Verseau
« Une grande colombe blanche porteuse d’un message »
Des efforts consciencieux, soutenus et victorieux sont toujours récompensés par les forces d’en haut.
Ce tableau conclut fort pertinemment cette suite de cinq symboles. L’individu ayant traversé avec un courage indomptable les moments les plus difficiles de sa vie reçoit, en quelque sorte, une profonde bénédiction spirituelle depuis le monde de l’Âme : « Mission accomplie. La paix soit avec vous »Or l’esprit perspicace et réceptif de celui à qui elle s’adresse peut y voir une prophétie secrète. Chaque étape vraiment spirituelle que l’on franchit sur le chemin de son évolution est le résultat d’une victoire sur les forces d’inertie et de destructions. Au cœur de toute vrai victoire le Divin est totalement «présent».
Séquence 64/ Grade 5 :La nature du « message » dépend de la situation, mais la colombe blanche signifie toujours la paix ; au cœur de cette paix la valeur de l’individu et de sa victoire trouve sa certification.

Neptune Verseau 25° :
« Un papillon dont l’aile droite est plus belle ».
Développer au-delà de son évolution normale la dimension rationnelle et consciente de l’esprit.
Ce tableau semble indiquer une sorte de mutation, et plus spécifiquement le développement de tout ce que symbolise, le « côté droit » de l’organisme. Ici, toutefois, le corps spirituel (le papillon) est l’objet de cette image. Une forte individualisation consciente s’opère peut-être aux dépens de la dimension instinctuelle et émotionnelle de la personnalité (son « côté gauche »).
Séquence 65 / Grade 5: Ce cinquième symbole se réfère donc à l’aboutissement d’une transmutation des énergies émotionnelles.

Vénus 16° Taureau Maison X de la vocation , de la réalisation

Il faut comprendre que l’enseignement est quelque chose de vivant et que l’instructeur, inspiré par l’Amour, doit s’adapter aux données nouvelles marquant le temps présent. La sagesse antique est immuable mais peut revivre sous des formes nouvelles : une présentation nouvelle et plus correcte de la vérité divine doit être instaurée.

Vénus 16° Taureau
«Un vieux professeur incapable d’intéresser ses élèves à l’enseignement traditionnel ».
L’inadéquation, en période de crise, des connaissances héritées du passé.
L’Acte 1 du cycle marque l’apparition de données nouvelles. En période de crise, comme par exemple la « tempête » affrontée par l’homme du symbole précédent (Phase 45), la sagesse que nous enseigne le passé reste à l’arrière plan pour revivre plus tard sous une nouvelle forme. C’est le changement qui est mis en valeur. Les idées traditionnelles sont impropre pour confirmer les nouvelles conditions d’existence. Chaque fois que l’on rencontrera ce symbole, il indiquera donc que même la tradition la plus consacrée ne détient pas la bonne réponse au problème posé.
Séquence 10 / Grade 1 : Cette étape brosse un tableau, semble-t-il, négatif. Selon le Zen, l’esprit en proie au trouble ne devrait pas s’appuyer sur des notions du passé mais répéter : « Pas ceci ! Pas cela ! », jusqu’à ce qu’il atteigne une totale Vacuité. Nous pourrions parler ici du principe de frustration créatrice.

 

Nœud Sud 24°- Saturne 25° Sagittaire maison V maison où l’âme cherche à s’exprimer dans sa présence terrestre
conjoint à Pluton 29° Sagittaire maison VI de l’apprentissage de la gestation du Christ intérieur

Cette conjonction Nœud sud – Saturne – Pluton c’est littéralement une libération du passé qui est à l’œuvre. C’est en nous appliquant dans les petites choses de la vie que nous intégrerons dans notre réalité quotidienne le divin perçu en nous .

Nœud Sud 24° Sagittaire
« Un oiseau bleu perché sur le portail d’une villa »
S’intégrer à son milieu social et rester fidèle à soi-même mérite bien une récompense.
L’oiseau bleu est un symbole bien connu de bonheur; mais il désigne aussi une intelligence ouverte au monde de l’esprit auquel se rapporte la couleur bleue (notamment lorsqu’il est fait mention d’un « oiseau »). Une villa est en général intégrée à une collectivité; ce qui laisse entendre que ses habitants vivent en harmonie avec leur communauté, ou à tout le moins avec leur environnement proche.
Séquence 53 / Grade 4 : Ce degré suggère que la technique fondamentale pour réussir sa vie consiste à mettre la paix et la joie dans son cœur. Il fait allusion à ce que la chance va nous sourire.

Saturne 25° Sagittaire
« Un petit garçon joufflu sur un cheval de bois »
La jouissance anticipée de facultés dont on ne peut encore que rêver.
Le cheval a toujours été un symbole de puissance, et, souvent d’énergie sexuelle. Jusqu’à une époque très récente, le cheval était pour l’homme un moyen d’étendre son espace vital et de partir à la conquête du monde. Le petit garçon bien nourri se balançant d’avant en arrière sur son cheval de bois anticipe, peut-être, le mouvement de l’acte sexuel sans s’en rendre forcément compte. C’est aussi, en un sens, une forme de simulation et de maturation grâce à l’imagination, mais présentement l’imagination intervient à l’échelon corporel et organique. Ce jeu évoque en somme une initiation.
Séquence 53 / Grade 5 : Cette série se termine dans une ambiance de jeu, mais c’est un jeu qui ouvre la voie à une plus grande maturité, si inconsciente soit-elle. Nous voyons ici la PRÉFIGURATION de l’âge d’homme.

Pluton 29°Sagittaire
« Dans une banlieue huppée, un garçon corpulent tond sa pelouse »
L’obligation de sacrifier aux tâches quotidiennes qui, à la fois, nous garantissent une certaine valeur ou une certaine respectabilité sociale et profite à notre constitution.
Cette image assez banale prend tout son sens si on la rapproche des trois précédents symboles. Elle rabaisse à un niveau très matériel et terre-à-terre, les idéaux illustrés par le « porte drapeau » et le « sculpteur ». Une pelouse bien entretenue témoigne du souci que le propriétaire de la maison a de sa position sociale, et de son désir de donner une apparence irréprochable à l’essor des forces naturelles, révélant ainsi son goût de l’ordre et des valeurs esthétiques. Le « garçon corpulent » suggère qu’une discipline de travail sérieuse s’impose pour compenser un excès des plaisirs qu’offre la vie en société.
Séquence 54 / Grade 4 : Cette étape nous entretient de l’un des impératifs qui se posent ordinairement à l’individu appartenant à l’élite sociale. Il illustre une autre phase au sein de la relation cyclique entre l’individu et la communauté, ainsi que l’obligation qui nous est faite de préserver notre RESPECTABILITÉ SOCIALE.

 

Nœud Nord 24° – Mercure 26° – Mars 27° Gémeaux maison XI maison du groupe et du service

Cette conjonction Mercure-Mars sur le Nœud nord nous pousse à quitter nos champs de fonctionnements habituels et nous appelle à une transformation intérieure, une repolarisation, et à un retour à l’essentiel vers un nouvel état de conscience.

Nœud Nord 24° Gémeaux
« Des enfants patinent sur l’étang gelé du village »
Mettre à profit l’adversité pour tremper son caractère et prendre du recul par rapport à son milieu.
L’hiver est symbole de ténèbres. Il représente les restrictions que le froid impose à toute manifestation de la vie.La nature est dans un état d’hibernation, d’activité introvertie. Malgré tout, le germe de l’esprit est à même d’apprendre à mettre à profit les restrictions et la discipline que lui impose extérieurement le « froid » pour s’élever au-dessus de la « glace » et croître, agile et fort. Par l’homme la nature se dégage des oscillations cycliques de ses polarités. Sur son chemin l’homme est souvent amené à fouler la via negativa. Il apprend à vivre librement selon un certain rythme (« patiner ») en utilisant les situations les plus contraignantes ( la « glace ») pour prouver son aptitude suprême à jouir de la vie et à concentrer toute son énergie.
Séquence 17 / Grade 4 : Cette étape nous présent une technique spécifique. Il s’agit d’une technique intellectuelle dans la mesure où l’homme doit à son intelligence de pouvoir dépasser l’entropie inhérente au décours universel de l’existence. Nous constatons bien ici sa victoire sur l’entropie.

Mercure 26° Gémeaux
« Des arbres recouverts de givre se détachent sur un ciel hivernal. »
La structure archétypique et le rythme fondamental de l’existence se révèlent.
A ce troisième niveau d’ »extériorisation », c’est le moment de rechercher certains archétypes et formes pures d’identité, certaines images types de la culture ( les symboles Ur chez Spengler). On se détache des choses extérieures. A ce pas supplémentaire après l’ « élagage », on abandonne en somme les aspects superficiels de l’existence. La nature, cycliquement, nous aide à parvenir à cette réalité sans fard. Non qu’il s’agisse du vide (sunya ) au sens du bouddhisme, mais plutôt de l’essence même de notre être, notre vérité intrinsèque qui, dans sa forme pure, constitue la force conductrice sous-jacente à tous les traits extérieurs,tout ce qui appartient au domaine de la « feuille ».
Séquence 18/ Grade 1 : Cette étape peut se décrire, en un sens, comme un stade de rejet ascétique, mais c’est aussi une phase de retour à l’essentiel.

Mars 27° Gémeaux
« Un romanichel sort de la forêt où campe sa tribu ».
Aspirer à participer à un système plus vaste d’organisation rationnelle.
Le contraste entre ce symbole et le précédent est significatif. Le premier révélait la possibilité que la nature nous offre périodiquement de dépasser les simples apparences et le miroir aux alouettes qu’est la vie d’abondance (l’amas de feuilles vertes) ; le second nous fait découvrir une démarche entièrement personnelle ; l’abandon, en toute conscience, du stade instinctuel et tribal de l’existence terrestre au profit du domaine complexe des relations interpersonnelles (la ville). Les tendances « sauvages » de la nature tendent vers un état où elles seront « domestiquées »
Séquence 18 / Grade 2 : Cette étape révèle une période de transition, un désir ardent mais relativement confus de parvenir à un nouvel état de conscience, donc de désir de transformation intérieure ? C’est un stade de REPOLARISATION.

 

Croix de l’incarnation

On est dans l’aspect Père. Cette croix donne une signification à notre présence parmi les hommes, la contribution que nous pouvons apporter au monde.

Milieu du Ciel (le Pourquoi) 14° conjoint Uranus 12° Bélier

Le Pourquoi : l’action dans le monde ? Crises et purification ?

Milieu du Ciel 14° Bélier
« Un serpent lové près d’un couple »
Identification au sein d’une relation bipolaire avec le rythme impersonnel de l’énergie de la nature.
Le symbole de la Phase 4 décrit un couple d’amoureux en promenade. A ce nouveau plan d’expérience et de conscience, caractérisé par une activité mentale accrue, apparaît un troisième élément : le serpent dont l’enroulement sur lui-même représente l’évolution en spirale (et non pas seulement la « sexualité » comme le voudrait l’inventeur de la catharsis, Sigmund Freud). On comprendra cette « triangulation » – homme, femme, serpent – en la rapprochant de l’image précédente, l’attentat manqué. Le besoin impérieux de détruire les structures qui, dans l’esprit de l’auteur de cet attentat, sont devenus le symbole de l’ordre établi – l’élite au pouvoir – exprime généralement la revendication d’un esprit aliéné et souvent infantile qui refuse toute relation parce qu’en elle il occuperait une position subordonnée. Dans ce symbole, le serpent représente l’acceptation de la relation de la part du couple.
Il doit y avoir polarisation avant que n’intervienne un accomplissement. Le drame aujourd’hui, concomitant à l’individualisme exacerbé, est de ne pouvoir trouver son véritablement complément. L’individu radicalement frustré de toute satisfaction affective et physique, vitales pour lui, passe sa vie à rechercher le partenaire idéal qu’il imagine, souvent de manière factice, comme l’ « âme sœur ». Cette quête peut trouver son expression à plusieurs niveaux. Au plan mystique, nous comptons les exemples du « mariage spirituel » entre Saint François d’Assise et Santa Clara et récemment entre Srî Aurobindo et la Mère.
La légende » d’Adam et Ève (en Hébreu, Ish et Isha, noms bien plus éloquents!) se rapporte à ce principe de polarisation, en dépit de distorsions introduites par le clergé à son profit. En fait la Tentation que subirent Adam et Ève est l’appel de l’Individualité, qui les entraîna du monde passif de l’inconscience originelle vers le Dieu de la Création. Mais tous deux furent effrayés par les conséquences de cette expérience. Ils se « cachèrent » ; ils échouèrent au grand test de l’individualisation. Et en ce sens, l’archétype de cet échec est profondément inscrit dans notre inconscient générique, et il se répète inexorablement.
Aujourd’hui l’ « individu » se voit confronté à une autre épreuve dont, néanmoins, il ne comprend pas le sens : participer en toute conscience au mouvement de l’évolution selon une polarisation qui pourrait supprimer aliénation, isolement et égocentricité. En un sens du moins, c’est l’idée que poursuivait le Tantrisme en Inde. Cette idée, toutefois, n’est perçue que superficiellement de nos jours par nombre de jeunes gens qui ainsi méconnaissent sa véritable nature. Ils ne comprennent pas le sens de l’expression entrer dans le serpent ; autrement dire acquérir une conscience éonique et parvenir à cette existence transpersonnelle qu’on a définit jadis en ces termes : Je ne vis pas, le Christ vit en moi ; le Christ dont le nombre symbolique dans la Gnose est 888.
Séquence 3 / Grade 4 : Voici une image suggérant le « dépassement cosmique » du désir, et l’acceptation consciente de la polarisation comme solution aux problèmes engendrés par l’individualisation. Cependant ceci ne signifie pas nécessairement que ce que l’on entend d’habitude par « libido » et par la recherche effrénée du plaisir suprême. J’y vois plutôt la RITUALISATION DE TOUTE RELATION.

Tout être à en lui le masculin et le féminin, cette dualité doit être fusionner car dans notre réalité intérieure nous sommes des êtres androgyne. Par cette fusion, le mental, ce serpent lové dans le centre basal, s’éveillera en serpent de Sagesse. Et, sous l’impulsion de l’Intelligence Active (par l’Aspiration), de l’Amour (par la Dévotion) et de la Volonté éclairée (par la Volonté purifiée et consacrée de la personnalité), ce serpent remontera jusqu’au centre de la tête pour fusionner avec la Triade primordiale de la Racine de Vie.

Uranus 12° Bélier
« Un vol d’oies sauvages dessine un triangle dans le ciel »
Confiance idéaliste en une image mentale de l’ordre universel.
L’oie sauvage est l’oiseau mystique, hamsa, de la tradition hindoue. L’expression, qui se retrouve dans différentes cultures (la Ligue hansa des cités germaniques à la fin du Moyen-Age ; El Hanza, fondateur de la Fraternité occulte des Druzes au Liban à l’époque des Croisades), a toujours plus ou moins évoqué l’idée d’une intégration spirituelle ou économique à un certain niveau d’expansion. L’hamsa de l’hindouisme symbolise notre âme transcendante. Ce que les précédentes interprétations de ce degré symbolique n’ont pas réussi à saisir, c’est que le vol des oies sauvages présente non seulement la forme d’un V caractéristique mais qu ‘en plus il a une nature saisonnière, donc assujettie aux rythmes planétaires. Il symbolise donc l’ordre cosmique par contraste avec l’ordre socio-politique que représente le dirigeant d’une nation. Cet ordre se détache distinctement dans le ciel : il est « céleste », même si c’est grâce à un vol harmonieux d’oiseaux terrestres qu’on le découvre. Le symbole désigne dés lors la conscience et l’âme telles que les contemple celui qui tourne vers les cieux le regard de son esprit. Et cette conscience spirituelle est, peut-on dire, transcendante car elle ne s’est pas encore « inc arnée ».
Séquence 3 / Grade 2 : Il nous faut mettre en contraste le présent degré et le degré précédent. Un dualisme fondamental de conscience est donc suggéré. On assiste à la naissance d’un conflit potentiel entre principes d’ordre cosmique et social. Le principe d’ordre cosmique répond à la confiance par trop humaine en l’idée de loi et d’ordre social.

 

Ascendant (avec Quoi) 27° Cancer

Quel est le potentiel que l’on a à actualiser ? En lien avec la conscience du Soi.
27° Cancer
« Un violent orage s’abat sur les luxueuses résidences d’une vallée encaissée ».
Une vague sociale remet en cause certaines valeurs immuables.
Le contenu profond du tableau brossé dans ce symbole nous enseigne que l’élite socioculturelle peut en permanence voir sa position remise en cause par des courants qu’il lui est impossible de maîtriser, quand bien même elle parvienne à échapper à la ruine. Il se peut que l’on soit dans l’impossibilité de se fier aux valeurs et aux normes redevables à notre éducation ainsi qu’à une existence relativement riche et protégée. Il faut savoir saisir l’occasion, et peut-être subir une métamorphose intérieure, conséquence de la crise que l’on a su accepter comme un défi personnel.
Séquence 24 / Grade 2 : Le contraste entre les deux premières étapes de cette suite saute aux yeux : une luxueuse tranquillité et l’intérêt intellectuel que l’on porte à des valeurs culturelles collectives (la lecture) ; on est mis alors au défi de faire face à un état de crise dû à des forces karmiques incontrôlables et susceptible d’entraîner une heureuse CATHARSIS.

La remise en cause des normes sociales biens établies mais non conformes au Dessein du Père ouvre les opportunités à faire prévaloir les valeurs spirituelles majeures sur les principes dominants du matérialisme.

Fond du Ciel (le Comment) 14° Balance

Comment notre force intérieure permet l’action ? (le pouvoir personnel)

14° Balance
« Un quidam fait la sieste sous le soleil de midi ».
Il est nécessaire de récupérer dans le contexte social de nos activités quotidiennes.
Soutenir une activité constante dans le cadre actuel de notre société semble bien impossible. Des périodes de repos sont indispensables, sieste ou pose-café, pendant lesquelles chacun se retire dans son intimité. Ainsi non seulement on se décontracte physiquement mais on s’accorde aussi un instant de rêverie, de toute évidence nécessaire. Une société sans loisirs ne saurait conserver sa cohésion. En outre, l’organisme a besoin de calme pour se libérer de sa tension nerveuse, après ce qui constitue souvent le repas principal de la journée.
Séquence 39 / Grade 4 : Cette phase met l’accent sur le besoin de techniques de RELAXATION, et la nécessité de permettre aux fonctions du corps et de la psyché de « diriger », libres de toute pression extérieure, le vécu complexe de la vie sociale et notamment dans le monde du travail.

Pour être de bons œuvriers, il nous faut prendre du recul face au tourbillon incessant de la vie matérielle et nous libérer de l’emprise de la vie social, notamment dans le monde du travail.

 

Descendant (vers Où) 26° Capricorne

Vers où nous allons ? En lien avec la conscience des autres.

26° Capricorne
« Une ondine danse parmi les reflets irisés d’une chute d’eau »
L’aptitude à apercevoir l’esprit caché et créateur des phénomènes naturels.
Le Système Sabian fait plusieurs fois références aux esprits de la nature. Ici nous avons affaire à la révélation des forces spirituelles ou psychiques en rapport avec l’élément eau. L’eau rassemble toutes les cellules vivantes en un échange salutaire. Elle symbolise l’écoulement sans fin des énergies vitales, la fluidité d’une conscience que vient stimuler le changement. Le grand cycle de l’eau au sein de la biosphère terrestre (océan, nuage, pluie, rivière) symbolise les phases principales de la vie universelle, l’ascension et la descente d’énergies morales et d’amour. Il nous est possible de personnifier ces phases en parlant de l’ « âme de la nature », et, sur un plan cosmique, de l’ « Âme du Monde », anima mundi. L’eau est la substance propre aux manifestations telluriques de cette âme. C’est une substance magique ; or les chimistes modernes, par l’examen de son comportement inhabituel dans certaines conditions, redécouvrent ce que les anciens Alchimistes, à leur propre manière, avaient sans nul doute compris.
Séquence 60 / Grade 1 : Ce premier degré révèle une intuition profonde des énergies supraphysique que l’on verra pleinement maîtrisé à la fin de cette séquence (phase 300). La conscience se trouve ici sensibilisée au flux descendant de l’énergie occulte sous son aspect naturel bienfaisant.

 

La Grande Invocation :

Du point de lumière dans la Pensée de Dieu
Que la lumière afflue dans la pensée des hommes.
Que la lumière descende sur la terre .

Du point d’Amour dans le Cœur de Dieu
Que l’amour afflue dans le cœur des hommes.
Puisse le Christ réapparaître sur terre.

Du centre où la Volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
Le dessein que les Maîtres (disciples) connaissent, servent.

Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.

Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur la terre.

J.G.

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0