Lorsque vous ressentez de la peur, nous vous demandons de considérer le mot « préférer ». D’une certaine façon, vous avez préféré cet état de contraction et de confiance en un faux soi. En fait, il y a une couche de peur à laquelle vous vous êtes volontairement attaché qui vous maintient dans la perception que vous êtes ce faux soi. Le faux soi n’est rien de plus qu’un conglomérat de pensée égoïste, de fausse pensée. Quand vous permettez à la fausse pensée de s’effondrer, le faux soi ne peut pas tenir ensemble, ne peut pas continuer à diriger les choses.

Pourquoi préféreriez-vous la peur ? C’est parce que vous pensez que l’alternative, celle que l’affaire de la peur couvre, est infiniment pire. Vous pensez que l’alternative à la peur vous détruirait parce que vous vous identifiez comme un conglomérat de pensée égoïste. En voyant directement par la pensée égoïste la vérité de l’Amour que vous êtes, le faux moi est déposé, vu comme inutile. Si vous cessez de vous identifier comme tel, vous n’avez rien à perdre. Il n’y a aucune menace à retourner à la pleine conscience de ce que vous êtes.

Pourquoi considéreriez-vous la peur comme une protection ? Le fait de se fier à une pensée craintive préserve le sentiment d’être séparé et vulnérable. Il y a une croyance selon laquelle cette personne qui peut être blessée, qui peut faire du mal, c’est vous. Êtes-vous prêt à abandonner cette croyance maintenant ? Ce n’est pas plus vous que n’importe qui d’autre. Si vous vous accrochez à l’idée de la réalité des faux soi, vous continuerez à avoir des expériences qui encouragent l’idée que des soi séparés peuvent nuire et être nuisibles. Êtes-vous prêt à vous rendre maintenant ?

Allons nous rendre. Juste en voyant la vérité que vous vous êtes accroché à un faux soi, en voyant la Vérité de ce que tous Sont, vous vous abandonnez. La confiance se construit, apparemment avec le temps, et vous permettez à toutes les idées de faux soi de s’effondrer parce que vous pouvez clairement les reconnaître comme souffrance. L’attachement à la peur indique une volonté de souffrir. Quand vous commencez à voir la Vérité, vous devenez de moins en moins disposé à souffrir.

Il y a quelque chose d’intrépide qui va prendre le dessus pour le faux vous. Vous méritez pleinement d’être libéré de la souffrance, comme c’est le cas maintenant. Il n’y a jamais rien eu de mal avec aucun d’entre vous, et il n’y aura jamais rien de mal avec aucun d’entre vous. Cependant, vous pouvez vous engager collectivement dans une fantaisie dans laquelle vous trouvez des choses qui ne vont pas. Vous trouvez aussi des choses qui méritent une définition du bien parce que vous pouvez les comparer aux choses que vous avez mal étiquetées. Tout cela n’a essentiellement aucun sens – ce tiraillement entre des opposés qui ne pourraient jamais vraiment exister.

Lorsque vous ressentez un conflit, n’oubliez pas ceci : Vous vous engagez dans une fantaisie, et le monde physique que vous vivez a la tâche de vous prouver que vos pensées sont vraies. Vous vivez un conflit parce que vous préférez une identité qui dépend du conflit et de la hiérarchie. Quand vous pouvez voir que tous ont la même identité, non physique, vous pouvez voir que vous détenez la clé de la fin de la souffrance.

Le faux vous est une structure de pensée dont on se souvient. L’ego envoie les pensées qui le composent, qui l’entretiennent et l’agrandissent. L’ego envoie la pensée, « Je veux être en contrôle », indiquant qu’un moi qui n’existe pas vraiment veut le contrôle. Pour faire l’expérience d’un soi qui n’existe pas vraiment en étant en contrôle, il faut faire l’expérience d’une fantaisie. Êtes-vous prêt pour ce qui est réel aujourd’hui ? Quand vous comprenez que ce fantasme que vous avez fait doit inclure l’expérience de la souffrance, vous devenez disposé à permettre la guérison. Toute vraie guérison est de l’esprit.

 

Ce que vous êtes déjà, ce que vous avez toujours été, est plus fort que la peur. Il est très sûr de lui permettre de prendre le relais, car la sécurité est tout ce qui existe vraiment. Quand vous permettez au Vrai Soi de prendre le dessus, vous permettez à la Sécurité de briller dans la fantaisie. Partagez la beauté de ce qui peut briller dans la fantaisie en vous arrêtant et en vous réorientant vers la Réalité chaque fois que vous voyez que vos pensées ont repris leur envol dans la fantaisie.

Nous sommes ici pour parler à ceux qui nous écoutent. Quand vous vous permettez de vous éveiller, vos frères et sœurs s’éveillent aussi. Peu importe qui commence, tant que quelqu’un le fait. Nous célébrons votre Beauté et la Beauté que vous partagerez aujourd’hui en vous laissant guider par les pensées de l’Amour.

Les Anges, canalisé par Julie

Photo par Siming Ye sur Unsplash

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email