Campagne annuelle de financement

En cette année qui s'achève, je fais appel à vous afin de contribuer à maintenir ce site en ligne. Par votre contribution, vous pouvez aider un grand nombre de vos frères et soeurs qui tout comme vous, par l'appel du Coeur, participent activement à l'élévation de la Conscience personnelle et planétaire... LIRE LA SUITE

------------------------

Chers frères de la planète Terre ! JE SUIS SAINT GERMAIN !

J’ai suivi et observé le chemin de chacun d’entre vous. Personne n’est hors de ma portée, tout le monde est surveillé par moi. Il est intéressant de voir comment chaque être a une façon, une stratégie pour se mettre en avant de ce qu’il ne connaît pas, de ce qui est nouveau. Certains s’y accrochent comme à une planche de salut, croyant que le simple fait de suivre ce parcours sans implication, sans compréhension, suffira à vous faire tomber de la falaise.

Je ne nierai pas que vous serez aidé par votre simple décision de suivre le voyage, mais je vous dirai aussi que vous avez encore beaucoup à apprendre. Ce ne sera pas aussi simple que vous le pensez, il suffit de s’accrocher et de lâcher prise. Combien de temps pourrez-vous vous accrocher au voyage ? Parce que c’est comme ça que vous le voyez. Vous l’utilisez comme un tremplin pour changer de place, pour aller d’ici à là, comme si vous étiez suspendu à un ballon. Mais je dis que vous n’êtes suspendus que par vos mains. Combien de temps pouvez-vous rester là ?

 

Il y a ceux qui font ce qu’on leur demande, qui comprennent, mais qui le font mécaniquement, sans cœur, sans implication, sans vraiment croire en ce qu’ils font. Ces gens s’accrochent-ils au ballon ? Non, je dirais qu’ils traversent un grand pont, un pont très étroit, sans côtés, sur lequel ils ne se préoccupent que de faire le prochain pas pour ne pas tomber. Il n’y a aucune certitude que ce pont ne vacillera jamais, qu’il ne vous fera jamais tomber. Et comme ils sont très, je dirais même sceptiques, ils marchent sur le pont pratiquement couchés pour ne pas risquer de se déséquilibrer. Il n’y a pas de cœur impliqué, pas de certitude de changement. Combien de temps pourrez-vous traverser ce pont de cette façon ?

Il y a ceux qui marchent le cœur ouvert ; parfois, ils ne comprennent même pas ce qui est dit, mais ils ont confiance dans le fait qu’il y a quelque chose qui les mènera à un point merveilleux de l’univers. Ceux-là marchent donc sur un chemin de terre, il n’y a pas de risques, pas de surprises, pas de peur, parce qu’ils se sont simplement abandonnés. Oui, la route n’est pas droite, elle est pleine de virages et à de nombreux endroits, lorsque vous regardez devant vous, vous ne voyez qu’une montagne, un mur, un obstacle quelconque, vous ne savez pas exactement ce qui vient après. Mais vous continuez à marcher, vous continuez à vous soumettre à ce grand changement.

Je pose alors une question : tous ceux qui suivent le voyage arriveront-ils au bout ? Je dirais non. Je dirais que ceux qui sont accrochés au ballon arriveront à un moment du voyage où ils n’en pourront plus. Mais je peux vous assurer que le ballon s’étiolera avec le temps, car il a conscience que vous ne pouvez pas le supporter et il vous ramènera lentement au sol. Non, vous ne tomberez pas du sommet. De la même manière, quiconque se trouve sur ce pont en marchant, en s’allongeant ou en s’asseyant, le pont s’effiloche et s’affaisse au fil du temps, jusqu’à ce qu’il atteigne le point où vous pouvez descendre. Vous ne serez pas blessé non plus.

Il n’y a aucun risque à suivre ce voyage. Je comprends que ce n’est pas un parcours facile, je comprends que c’est compliqué bien souvent, pour un petit dérapage de devoir tout recommencer. Mais je peux vous dire que ceux qui font un faux pas ont été provoqués par le voyage lui-même, comme pour dire : faites plus attention, ayez plus de cœur. Et lorsqu’ils redémarrent, la grande majorité d’entre eux commencent d’une nouvelle manière, beaucoup plus impliquée dans leur propre cœur.

Ceux qui descendent du ballon ou ceux qui descendent du pont, pourront à l’avenir recommencer le voyage, rien ne les arrêtera. Les règles seront là, il suffit de les suivre. Maintenant, il faut toujours être conscient de ce que l’on fait. Ainsi, il ne sert à rien à ceux qui commencent maintenant, de voir que le grand groupe est en avance et veulent accélérer leur processus, veulent aller vite. Je dirais que dans ces cas-là, vous ne serez ni dans le ballon ni sur le pont, vous serez dans une rivière assez encaissée, où vous ne savez pas vers quelle destination elle va vous emmener. Parce que vous avez déjà commencé le voyage en contournant toutes les règles, en vous considérant comme le grand retardataire qui doit rattraper le grand groupe.

Ce n’est pas une course. Il ne s’agit pas d’une course où celui qui arrive le premier gagne un prix. Beaucoup de ceux qui sont à l’avant peuvent demain faire un faux pas et devoir faire tout le chemin en arrière. Donc, que celui qui commence le voyage le fasse dans le respect des règles. Au bout d’un moment, vous verrez que le grand groupe qui était cohérent à l’avant se sera dispersé, car beaucoup feront des erreurs, même s’ils sont à l’avant ; cela dépendra du parcours de chacun.

Alors arrêtez de vous préoccuper de la démarche des autres, c’est votre démarche qui est au centre des préoccupations en ce moment. Si vous commencez maintenant, commencez correctement, et n’essayez pas de penser que tout ce qui est dit, toutes les vidéos publiées, sont inutiles pour être entendues. Il existe des directives et des règles à suivre. Alors si vous commencez à penser que vous savez tout, que vous n’avez pas besoin d’entendre quoi que ce soit et que vous ferez les choses comme vous le voulez, je vous le rappelle encore une fois : vous serez dans une rivière ; et vous serez entraînés, je ne sais pas où, mais sur le chemin vous ne resterez pas. Non pas parce que je vais vous faire sortir, c’est le voyage lui-même qui vous fera sortir, afin que vous appreniez cette leçon.

 

Vous ne voulez pas faire les choses comme vous pensez qu’elles doivent être faites. Lorsque j’ai proposé le voyage, où j’ai énoncé toutes les règles, il faut les suivre. Si vous les contestez, si vous ne les suivez pas, vous ne resterez pas sur le chemin, soyez-en certains. Vous pouvez aller jusqu’à un certain point, mais il arrivera un moment où vous partirez, car vous n’amplifierez pas l’énergie créée avec tous les participants au voyage ; par vos propres actions et décisions, vous volerez l’énergie, au lieu de la donner. Ainsi, pendant le voyage, vous ne resterez pas.

Soyez très attentif lorsque vous décidez de faire quelque chose. Pourquoi décidez-vous de le faire ? Parce que tout le monde le fait, donc ça doit être bon ? Parce qu’un ami l’a fait, alors vous le ferez aussi pour ne pas être derrière lui ? Ou parce que votre cœur vous demande de le faire ? Si vous ne dites oui qu’à la troisième option, j’affirme que vous faites le premier pas correctement sur le chemin. Les autres, je dirais, ne commencez même pas, restez où vous êtes, car rien ne sera ajouté à votre chemin.

Comprenez que tout ce qui est fait doit être fait avec le cœur, il doit être fait avec abandon, avec amour. N’enfreignez pas les règles, car si vous le faites, le voyage se termine pour vous. Car vous avez regardé à vous-mêmes, non au Tout, non à votre parcours. Tout est apprentissage, tout est leçon et ceux qui refusent d’apprendre les leçons n’arriveront à rien. Tant d’entre vous ne participent pas, vous n’êtes nulle part, et vous faites le voyage à votre guise, de la manière dont vous pensez devoir le faire. Alors je vous dis : ça ne sert à rien, vous prenez un engagement et dans peu de temps vous ne pourrez pas le tenir. Parce que vous n’avez pas accordé de valeur aux règles et à la manière dont le voyage doit être effectué.

Il est intéressant de voir combien d’entre vous n’acceptent pas que nous déterminions comment les choses doivent être faites. Beaucoup d’entre vous se rebellent, vous pensez que vous n’avez pas à faire ce que nous disons, vous devez faire ce que vous pensez devoir faire. Très bien, cela se répercutera aussi sur votre voyage, mais sûrement, le voyage ne vous changera en rien, il ne vous aidera pas dans votre ascension ; parce que le sentiment de supériorité que vous avez, de faire ce que vous voulez, a supprimé toute possibilité que le voyage vous aide.

Je voudrais vraiment que vous réfléchissiez et que vous répondiez à la question suivante : pourquoi suis-je dans ce voyage ? J’ai déjà posé cette question et beaucoup n’ont pas répondu, car ils savent pourquoi ils sont là, ils ont même honte de répondre eux-mêmes. Alors je vous le demande à nouveau : pourquoi faites-vous ce voyage, quel est votre but ? Ceux qui ne répondent pas, je leur conseille d’arrêter, car vous ne pouvez rien faire pour vous aider. Vous le faites seulement pour le plaisir de le faire.

Beaucoup d’entre vous pensent que le voyage vers l’ascension devrait être facile et sans heurts, que nous devrions simplement effacer tout ce que vos âmes ont fait et vous laisser évoluer. Si c’était le cas, vous ne resteriez pas une minute dans la Cinquième Dimension. Car le poids de la culpabilité, de la douleur, de la souffrance, du mal, est encore trop lourd. Et c’est par le biais de ces procédures et processus, que nous vous aidons à vous débarrasser de ces charges. Et puis vous pouvez aller dans la Cinquième Dimension et y rester. Maintenant, si vous pensez que tout cela est absurde, arrêtez. Pourquoi continuer ? Cela ne vous servira à rien de faire le voyage car vous ne serez pas purifiés. Vous ferez tout le voyage et, à la fin, vous vous retrouverez presque dans le même état que lorsque vous êtes entré. Parce que vous ne l’avez pas fait avec votre cœur, vous ne l’avez pas fait avec la conviction que vous alliez changer et vous purifier.

 

Alors je vous le redemande, pourquoi faites-vous ce voyage ? Dire que c’est s’élever n’est pas la réponse. Vous êtes donc plus préoccupé par l’ascension que par votre âme, c’est donc la mauvaise réponse. Pourquoi faites-vous ce voyage ? Analysez bien avant de répondre. Le voyage vous donne la confiance et le pouvoir qui vous ont été enlevés au cours de nombreux éons sur cette planète, vous donnant la possibilité d’agir sur vous-même et sur le Tout avec facilité. C’est la fonction du voyage. Et lorsque vous commencez à croire aux êtres puissants que vous êtes, vous commencez à être capable de changer tout ce qui vous entoure, que ce soit l’environnement ou les gens.

Alors je vous le redemande : pourquoi faites-vous ce voyage ? Regardez attentivement ce que vous cherchez, et surtout, comment vous le cherchez. C’est vous qui êtes suspendu au ballon ? Êtes-vous celui qui rampe sur le pont pour ne pas tomber, ou celui qui marche sur un chemin, inconnu, mais avec toute la foi et la confiance qu’en arrivant au bout, vous vous serez libéré de tout le poids du voyage de votre âme et que vous serez assez haut pour la Cinquième Dimension ?

Comment êtes-vous ? Comment vous sentez-vous pendant ce voyage ?

Canalisé par Vania Rodriguez

Traduit du Portugais pour Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Campagne annuelle de financement.
Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0