Campagne annuelle de financement

En cette année qui s'achève, je fais appel à vous afin de contribuer à maintenir ce site en ligne. Par votre contribution, vous pouvez aider un grand nombre de vos frères et soeurs qui tout comme vous, par l'appel du Coeur, participent activement à l'élévation de la Conscience personnelle et planétaire... LIRE LA SUITE

------------------------

Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Une fois de plus, c’est avec une grande joie que je suis ici pour m’adresser à chacun d’entre vous. Les temps s’accélèrent, beaucoup de choses se passent dans votre monde, des choses différentes, des choses jamais vues auparavant. N’interprétez pas cela comme la « fin des temps ». Certains peuvent vous faire croire que c’est exactement ce qui se passe, la « fin des temps ».

Je vous dis que rien n’a de fin, tout se transforme, tout change. Depuis longtemps, les choses changent sur votre planète. Que pouvons-nous dire, pour le meilleur ou pour le pire ? Je dirais qu’en termes d’évolution, en termes de sagesse, de technologie, votre planète a effectivement évolué, l’esprit humain a pu faire évoluer la civilisation ; par contre, l’amour a été effacé, vous êtes devenus individualistes et égoïstes.

 

Alors, lequel de ces deux points est le meilleur ou le pire ? Tout dépendra de la compréhension et du concept que chaque personne a créé pour sa vie.

Beaucoup pensent que vivre bien, avoir du confort, beaucoup de nourriture sur la table, sans se soucier des autres, c’est merveilleux, c’est le bonheur pur si profondément recherché. Pour beaucoup, ne pas avoir de quoi manger, ne pas avoir d’endroit où vivre honnêtement et confortablement, c’est le pire des mondes, c’est un déshonneur total. Qui a raison et qui a tort ? Cela dépendra de la vision de chacun. Je vous dis donc que « la fin des temps… », OK, je vais élargir un peu l’idée de « fin des temps ». Si nous parlons ici de la fin de la misère, de la fin de la faim, de la fin de l’inégalité ; je pourrais dire : Oui, nous sommes à la fin de ces temps. Nous sommes également à la fin de l’extrême richesse, de l’égoïsme, de la pensée uniquement pour soi ; oui, nous parlons aussi de la fin de ces temps.

Je voudrais donc que vous pensiez qu’il n’y a pas de fin, qu’il y a toujours une transformation, où beaucoup verront que c’est pour le pire et beaucoup verront que c’est pour le meilleur. Ceux qui vivent aujourd’hui dans la misère, dans la pauvreté, auront quelque chose à manger ; pour eux, ce sera mieux. Ceux qui ont aujourd’hui une vie abondante, qui ne se soucient pas de cet être humain qui meurt de faim devant leur porte, peut-être qu’à leurs yeux la vie sera pire. Qui a raison et qui a tort ?

Ainsi, la « fin des temps », je préférerais changer cette expression, pour « la transformation des temps », où chacun d’entre vous devra apprendre une nouvelle façon de vivre. Personne, je dis bien personne, ne traversera ces temps nouveaux transformés sans un changement intérieur. Vous devrez tous changer. Chacun devra apprendre une nouvelle façon de penser et de vivre. Il n’y a aucun être humain sur la planète qui acceptera tout à cœur ouvert et sera d’accord à 100 % avec tout ; il n’y en aura pas. Mais je peux assurer à chacun d’entre vous qu’au fil du temps, vous verrez que tout commence à se mettre en place et qu’il sera très facile et très simple d’apprendre à vivre de cette nouvelle manière.

Je voudrais poser une question à chacun d’entre vous : D’où vient le plus grand déséquilibre dans votre monde ? C’est précisément l’inégalité sociale qui existe partout sur la planète. Où les gens sont jetés à la rue parce qu’ils n’ont nulle part où vivre, mendiant pour un morceau de pain, et voyant ceux qui roulent dans des voitures de luxe sans se soucier de ce qui se passe autour d’eux. Cette inégalité a généré le déséquilibre qui existe dans votre monde aujourd’hui. Pourquoi certains peuvent-ils et d’autres pas ? Pourquoi certains ont-ils une vie confortable, abondante et concentrée sur leur propre nombril et d’autres n’ont rien ?

C’est ce qui a été créé dans leur monde. Ceux qui bénéficient de conditions financières privilégiées ont toujours piétiné ceux qui n’ont jamais rien eu. Ne venez pas me répondre que tout le monde n’est pas comme ça. Jusqu’à un certain point, je suis d’accord, car les grandes fortunes de cette planète ne sont pas comparables à ceux qui pensent avoir beaucoup de biens, mais qui verront qu’à l’avenir ils n’auront presque rien, par rapport à ceux qui dominent la planète.

Cette grande inégalité a donc généré la violence, la misère, le malheur que vous vivez jour après jour. Parce que ceux qui sont là-haut, avec leurs fortunes, brûlant pratiquement tout ce qu’ils ont dans des orgies, dans des actions totalement dégradantes, ne se soucient pas de ceux d’en bas. Alors je vous demande : où est l’égalité sur cette planète ? Commencez donc à changer votre façon de penser à propos de tout ce que vous pensez être bien ou mal. Il n’y a pas de bien, il n’y a pas de mal, il y a la façon de penser de chaque personne, sa propre perspective.

 

La « fin des temps » est la fin de cette souveraineté implacable que ces êtres ont imposée sur cette planète. Appauvrir les pays, rendre les dirigeants de plus en plus riches, tandis que d’autres ne savent pas quoi faire pour nourrir leur population. Tout cela va prendre fin. Ils veulent l’appeler « la fin des temps », très bien, que ce soit « la fin de la tyrannie », la « fin des temps » de la souveraineté ridicule et maléfique qui a été implantée sur cette planète.

Ne pensez pas que nous allons mettre tout le monde au même niveau. Chacun récoltera le fruit de ses actions. Ce n’est pas parce que ce citoyen qui est pauvre, mais qui justifie sa pauvreté en tuant, violant, attaquant un autre être humain, simplement parce qu’il a un peu plus que lui ; il sera mis sur la même échelle que ce pauvre qui essaie de survivre chaque jour. Ce serait un manque total de bon sens de notre part. Chacun sera mis à sa place. Chacun sera placé non pas en fonction de son compte en banque, car il y en a beaucoup qui ont des biens, mais qui ne sont pas arrogants ou égoïstes, et qui aident beaucoup de gens.

Il n’y a donc pas que deux côtés de la balance. Chacun sera analysé pour ses actions, pour tout ce qu’il a fait au fil du temps, qu’il soit riche ou pauvre. Alors, c’est la « fin des temps » ? D’accord, je suis d’accord pour dire que c’est la « fin des temps », mais c’est la fin de ces temps d’inégalité, de domination, de faim et de misère. Et à partir de là, vous devrez apprendre à vivre dans un monde équilibré, un monde où personne n’humiliera personne, où personne n’aura besoin de mendier pour une assiette de nourriture, parce que tout le monde aura droit à tout ; sans distinction de race, de couleur ou de croyance. Même parce que les croyances, lorsque ce moment arrivera, n’existeront plus. Les croyances de vos religions auront été suffisamment ébranlées pour que beaucoup y restent encore attachés.

Mais ce sera aussi un choix. Alors chacun recevra sa juste part, selon ses actions, selon son cœur, selon son cœur. Il n’y aura pas de jugement, il y aura juste un équilibre, où tout ce que vous avez fait de positif sera placé d’un côté ; tout ce que vous avez fait de négatif sera placé de l’autre côté. Et le résultat de cet équilibre vous fournira exactement ce que vous aurez.

Mais tout a un poids supplémentaire : le poids du cœur. Il ne sert donc à rien aujourd’hui, ici et maintenant, si vous décidez d’être « gentil », d’aller donner de l’argent dans la rue, pour que la balance de la bonté soit pleine, car elle ne le sera pas. Tout sera pesé avec le cœur. Alors, tout ce qui a été fait avec le cœur ira du côté positif ; le reste, même si c’était une bonne action, ira de l’autre côté, parce que vous l’avez fait en pensant à vous, et non à l’autre.

Alors faites attention à vos actions. Je ne veux pas maintenant changer de camp juste pour conquérir quelque chose. Ce qui est fait est fait, mes frères. Je dirais que les balances ont déjà été mesurées, et que chacun aura son résultat. Il ne sert à rien de pleurer, il ne sert à rien de regretter, car ce qui est fait est fait. Puis, à la fin de ces temps, vous commencerez un nouveau voyage. Nous pouvons alors dire qu’une nouvelle balance sera placée sur votre chemin. Et avec chaque leçon apprise, vous saurez exactement de quel côté placer chaque action. Et que ce soit bien clair : il n’y a pas de jugement de notre part, il n’y a pas de différence d’un frère à l’autre. L’action est l’action. Ce qui est fait avec le cœur est de la gentillesse ; tout ce qui s’en écarte passe de l’autre côté de l’échelle. Ce n’est pas un jugement, c’est seulement un résultat, une conséquence.

 

Soyez donc prêts pour la « fin des temps ». La fin de ces temps de déséquilibre et de misère. Commencez à y réfléchir. Êtes-vous prêt à faire l’expérience de cet autre monde ? Êtes-vous prêt à changer intérieurement et à voir le monde d’une manière différente ? Je l’espère. N’essayez pas de forger ou de tromper la balance, car elle est faite de Conscience divine. Et chacune de ces plaques saura exactement comment peser le résultat de chacune de vos actions.

Transmis par Anjos e Luz Terapias

Traduit du Portugais pour Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Campagne annuelle de financement.
Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0