Chers fils et filles de la planète Terre ! JE SUIS SANANDA !

Aujourd’hui, je vais changer un peu ma façon d’être reconnaissante, et j’apporte à chacun de vous mon image, assise sur cette colline où j’avais l’habitude de méditer. Ce sera ma forme de gratitude aujourd’hui. Ouvrez vos esprits. Laissez-moi vous montrer cette gratitude. Peu importe comment vous m’élevez. À cette époque, j’étais un homme de grande taille, à la peau pas très claire, brûlée par le soleil. Je portais les cheveux aux épaules et j’avais une barbe. Mes yeux étaient bruns ; je ne vais pas continuer à vanter ma beauté. J’avais les caractéristiques des gens où je suis né. Alors laissez-moi vous élever comme ça. Peu importe la physionomie, l’important est que vous puissiez avoir accès à cette image que je vous envoie.

 

Beaucoup d’entre vous affirment à chaque instant qu’ils ne peuvent rien voir, entendre ou sentir, et que lorsque nous vous disons que vous devez nous demander tout ce que vous voulez savoir, vous haussez les épaules, comme pour dire, en affirmant catégoriquement que ce contact n’aura jamais lieu. Je vais vous donner un exemple : disons que nous sommes dans une maison, un appartement, peu importe. Je suis un adulte, et je marche dans cet appartement, cette maison. Vous êtes un enfant, un bébé, qui se prépare encore au voyage qui l’attend.

Alors un simple cri de votre part, mon attention de père, disons-le ainsi, me fait venir à vous. Vous êtes encore tout petits, vous ne comprenez pas ce que je dis, mais vous avez déjà appris que lorsque vous pleurez, je serai là avec beaucoup d’amour, voulant savoir ce que vous voulez. Vous, comme un bébé, sentez mon amour à travers mes yeux, et vous aussi, avec votre innocence de bébé, vous commencez à apprendre à différencier les gémissements et les cris, en essayant de me montrer ce que vous voulez à ce moment-là. Vous ne parlez pas, vous ne comprenez pas ce que je dis, mais par mes traits et ma façon de vous regarder, vous percevez tout mon amour. Le bébé se sent aimé et à l’aise. Et quand je dis vous, c’est parce que vous êtes ce bébé. La grande majorité d’entre vous est encore ce bébé qui ne comprend pas ce que je dis mais qui peut déjà sentir tout mon amour.

Donc quand vous me demandez quelque chose, vous êtes ce bébé. Je vous réponds, mais vous n’avez toujours pas la capacité de comprendre ce que je dis. Cependant, vous avez la capacité de percevoir tout mon amour à ce moment-là, car cet amour vient de votre cœur où se trouve mon Etincelle Divine. Il vous suffit de croire et de ressentir cet amour. Beaucoup diront, mais qu’en est-il de la réponse ? La réponse, vous devrez la chercher à chaque seconde, car elle se présentera dans vos tâches, dans vos lectures, dans une conversation, dans une chanson ; il vous suffit d’être attentif et la réponse vous sera donnée.

Le grand obstacle est que, précisément parce que vous êtes des bébés, vous n’écoutez pas et vous oubliez ce que vous avez demandé. Donc la réponse que je vous donne reste dans le vent, vous ne l’absorbez pas. Je parle en mon nom, mais cela concerne également tous les autres êtres de lumière. Vous voyez donc que le bébé grandit, qu’il acquiert progressivement la sagesse, qu’il commence à babiller ses premiers mots et que tout ce que je dis, il commence progressivement à le comprendre. Et c’est ainsi que vous êtes. Vous ne serez pas des bébés spirituels toute votre vie. Ne comprenez pas que je dise que vos âmes sont des bébés, c’est juste une façon de vous montrer à quel stade vous êtes dans notre communication.

Réalisez alors que vous mûrirez, que vous grandirez et qu’il viendra un temps où vous entendrez clairement ma voix. La mienne et celle de tout autre être de lumière à qui vous posez des questions. Aujourd’hui, certaines personnes sur la planète ont la capacité de nous entendre avec facilité. Ce sont les canaux que nous avons choisis pour cette mission. Beaucoup veulent être des canaux et je dis que cette mission n’est pas un souhait, ce n’est pas un désir. Comme je l’ai dit, c’est une mission. Vous pouvez donc nous écouter et vous écouterez, mais pas avec la mission d’être un canal. Un canal n’écoute pas seulement un Être de Lumière. Il mûrit et commence à être un canal pour de nombreux êtres de lumière. Donc, ne cherchez pas à vous charger d’une mission qui ne vous a pas été confiée. Oui, vous écouterez tous les Etres de Lumière, vous écouterez les réponses aux questions que vous voulez, mais ce n’est pas pour cela que vous deviendrez un canal.

 

Je me sens aujourd’hui, comme ce bébé dont j’ai parlé. Le bébé cesse-t-il de grandir ? Non. Le bébé ne peut évoluer ? Non. Il continue à évoluer et chaque jour, il élargit cette conversation, ce vocabulaire et commence à comprendre ce qu’on lui dit. Et c’est ainsi que vous êtes. Ce qui ne peut pas arriver, c’est que vous abandonniez, que vous disiez simplement à chaque seconde : « Je ne peux pas le faire, je ne peux pas le faire, je ne peux pas le faire ! ». Bravo à vous, vous avez fait un décret. Et je vous dis que vous ne réussirez pas, parce que vous avez décrété que vous ne réussirez pas.

Tout est apprentissage et insistance. Je vais utiliser un exemple de votre monde : Qui s’assoit sur un vélo et commence à rouler droit ? Personne. Normalement, on commence comme un enfant, avec des supports, avec de l’aide, on évolue, on enlève les supports et puis on commence à avancer naturellement. Mais il y a eu une période d’apprentissage ; c’est ce que vous ne pouvez pas comprendre, que les choses ne se font pas en claquant des doigts. Il faut de l’entraînement, du dévouement, de la volonté. Comme je l’ai dit plusieurs fois ici, voulez-vous me parler ? Mettez une chaise devant vous et voyez-moi assis là et parlez-moi. Puis vous direz : « Mais je ne vous entends pas. » C’est le cas ? Ou bien vous entendez quelque chose que vous n’aimeriez pas entendre, puis vous refusez de croire que vous l’avez entendu, et pire, vous dites que c’est votre esprit.

C’est donc un chemin qu’il faut parcourir, qu’il faut ouvrir. C’est comme si vous deviez traverser une forêt fermée et que je sois là de l’autre côté. Ainsi, chaque jour, vous ouvrez le chemin pour me rejoindre. Et j’étends cette métaphore à tous les autres êtres. Mais que se passe-t-il ? Vous regardez la forêt fermée et vous abandonnez. « Je n’y arriverai jamais ! » Bravo encore. Vous venez de faire un autre décret et vous ne réussirez jamais. L’exercice doit être constant. Parlez-moi ou à qui vous voulez tout le temps. Posez des questions et observez les réponses. Soyez attentif aux réponses. Jusqu’au jour où vous aurez ouvert tout le chemin à travers la forêt et que vous pourrez m’atteindre, moi ou tout autre être que vous souhaitez. La communication sera alors directe, vous n’aurez plus besoin de chercher une réponse, elle vous viendra immédiatement à l’esprit.

Soyez donc patient, car vous êtes encore des bébés dans ce domaine de la communication. Mais les bébés grandissent et vous grandissez aussi. Et c’est à vous de stimuler cette communication, d’insister sur cette communication. Et une chose doit être très claire, vous vous embrouillez aussi beaucoup. Bien souvent, vous êtes en méditation, vous vous mettez totalement dans la présence divine, et lorsque vous entendez quelque chose dans votre esprit, vous prétendez : « C’était mon esprit. » Alors l’être qui vous a donné la réponse est vraiment découragé, car il a essayé de vous atteindre de la manière la plus parfaite possible et vous ne l’avez pas cru. Ensuite, tout dépendra de votre concentration.

Si vous priez, si vous méditez avec amour, avec conscience, dans un esprit vide, vous recevrez les messages et ils ne viendront pas de votre esprit. Apprenez ça. Votre esprit parle quand vous n’êtes pas intériorisé. A partir du moment où vous vous mettez en méditation où il y a un Être de Lumière qui vous guide, tout ce qui viendra dans votre esprit viendra de cet Être de Lumière, quel qu’il soit ; un ange, un galactique, un maître, peu importe, cela viendra de lui, pas de votre esprit.

 

Ce dont vous devez toujours être conscient, c’est de faire le vide dans votre esprit. Au moment où vous priez, méditez, parlez avec nous, votre esprit doit être vide. Laissez les tâches quotidiennes hors de votre esprit et vous parviendrez à ce contact. Le moment viendra où vous n’aurez plus besoin de faire quoi que ce soit pour nous contacter. Ce sera naturel. Mais n’oubliez pas que vous êtes encore des bébés dans ce domaine et que vous devez encore beaucoup grandir, beaucoup évoluer pour que cela se produise. Cependant, il est certain que cela se produira.

Soyez donc prudent avec vos affirmations et vos décrets. Le « Je ne peux pas. Je ne suis pas capable ! » sont des décrets très forts. Donc si vous suivez le voyage de la Flamme Violette, utilisez le décret « Je suis » et apportez toute la puissance dont vous avez besoin pour communiquer avec nous. Je peux vous dire que ce voyage vous fait passer du stade de bébé à celui d’enfant, vous grandissez vite. Tout ce que j’ai dit ici est juste et facile tant que cela est fait avec un amour inconditionnel.

Canalisé par Vania Rodrigues

Traduit du Portugais pour Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Campagne annuelle de financement.
Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0