La phénoménalité est très distrayante, mais seulement si vous la jugez. Remarquez comment vous semblez juger la valeur et la valeur du personnage que vous jouez en fonction de ce qui lui arrive. Vous jugez aussi la valeur et la valeur du personnage en fonction de ce qu’il semble faire. Et vous jugez tous les autres personnages de la même manière. Maintenant, contemplez à quoi ressemblerait votre expérience si toute cette activité mentale avait disparu. Connaissant la pleine valeur et la pleine valeur de chaque être, indépendamment de la phénoménalité, il n’y a pas besoin de cette activité mentale. Que se passe-t-il en l’absence de cela ?

Regardez ce qui se passe quand vous jugez. Vous introduisez quelque chose, une idée. Il s’est passé quelque chose, et vous vous forgez une opinion à ce sujet, une décision sur ce que c’est, ce que ce n’est pas. Ce qui se passe n’a en fait aucune valeur. C’est seulement arrivé à cause d’une pensée préalable. Il y a d’abord la pensée, puis l’expérience. Une fois que l’on fait l’expérience, on y croit. Alors vous avez une croyance qui invite à l’expérience répétée.

Quand vous jugez, vous agissez comme si la pensée n’était pas antérieure à l’expérience. Quand vous jugez, vous agissez comme si le monde et les personnages avaient un pouvoir sur vous qu’ils n’ont jamais eu. Quand vous jugez, vous voyez les choses complètement à l’envers.

Quand vous voyez que le jugement est à l’envers, il s’efface. Il ne s’agit pas d’éviter de juger parce que c’est mauvais. Vous abandonnez le jugement parce que vous voyez clairement que c’est inutile et déroutant. Lorsque vous vous identifiez en tant que personnage distinct, en tant que corps, il semble que vous ayez besoin de l’évaluation des circonstances par le personnage distinct pour vous déplacer dans le monde. Posez-vous cette question : Qu’est-ce qui précède tout jugement à caractère séparé ? De quels renseignements disposez-vous quand ils ne sont pas noyés par un jugement fondé sur les intérêts personnels perçus d’une autre personne ? Vous ne voulez pas le savoir ?

Le jugement, c’est se battre pour bloquer ce qui existe déjà. Le combat et la lutte sont devenus si naturels pour vous que vous ne reconnaissez même pas la lutte pour ce qu’elle est. Quand vous commencez à être témoin de la lutte, cependant, elle s’apaise. Il y a une curiosité naturelle à propos de ce que vous avez bloqué avec la lutte. Il y a une voix qui vous dit tout simplement ce qu’il faut faire s’il y a quelque chose à faire. Cette voix vous conduit toujours au bonheur et à l’épanouissement. Si vous voulez l’entendre, vous devez renoncer au jugement. Ce n’est pas une épreuve. Vous n’avez pas besoin de vos opinions. Vous constaterez que vous êtes plus heureux sans eux.

En l’absence du jugement de l’ego, tout est évident. Tout est clair. Il n’y a rien à protéger et rien à défendre, mais il y a des directives à suivre aussi longtemps que vous vous présentez comme un corps dans un monde. Les conseils sont faciles à entendre tant que vous n’êtes pas occupé à jouer avec vos opinions. Ce ne sont pas les vôtres. Ils vous sont envoyés par l’ego, que vous avez inventé afin d’avoir l’expérience de croire que vous êtes le personnage. Quand vous pouvez voir que l’adoption des opinions de l’ego rend votre expérience très confuse, il est facile de les laisser partir. Quand vous arrêtez de valoriser les opinions de l’ego, ils arrêtent de frapper à votre porte.

Lorsqu’il semble qu’une décision doit être prise, essayez de revenir en arrière avant de porter votre premier jugement sur la situation. Attendez patiemment là, dans cet espace ouvert. Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Cette expérience corporelle est une visite autoguidée, si vous le permettez. Le Soi unifié est toujours là pour donner des instructions si nécessaire.

C’est notre plaisir de vous voir comprendre que vous êtes le seul à pouvoir bloquer l’Amour de votre expérience. En réalisant votre pouvoir, vous êtes guéri. Au fur et à mesure que vous êtes guéri, vous pouvez partager cette guérison. Nous vous remercions et vous célébrons toujours, car nous dansons éternellement dans la gratitude et la joie.

Les Anges, canalisé par Julie

Photo de Vivek Doshi sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email