Mes chers amis, nous vous aimons tellement,

Cette semaine, nous allons plus loin dans notre discussion sur le pardon, afin que vous puissiez vous libérer des douleurs du passé et réclamer votre droit de naissance à la joie divine !

Si vous embrassez cette discussion, bien-aimés âmes, alors récupérer votre joie divine sera tellement plus simple, car sous chaque bouleversement, chaque frustration, chaque colère envers une âme insensible, abusive ou inconsciente, il n’y a qu’un seul sentiment, une seule pensée, qui vous lie à la douleur.

Il n’y a qu’une seule illusion sous tous les bouleversements qui vous maintient prisonnier du passé, et c’est la croyance que quelqu’un ou quelque chose d’autre vous a « fait oublier » l’amour que vous êtes.

Vous êtes toujours adorable. Vous voulez toujours être aimant. Les comportements blessants des autres exposent les domaines dans lesquels vous ne vous aimez pas ou dans lesquels vous avez de la difficulté à aimer.

Vous pouvez objecter et dire : « Anges ! Vous ne comprenez pas ! J’ai été violée ! J’ai été battu ! J’ai été abandonné ! On m’a menti, trahi, rabaissé…. J’ai le droit d’en vouloir à l’autre personne ! » Nous vous répondrions : « Oui, c’est vrai. » Il y a absolument une chose telle que la colère vertueuse. L’âme sait qu’elle mérite d’être traitée avec amour.

Cependant, avec tout l’amour que nous avons dans le cœur, nous dirions qu’après la fin de l’indignation initiale et lorsque la colère demeure, il y a un bouleversement intérieur plus profond. Vous êtes – au plus profond de votre esprit – bouleversé que des comportements négatifs et douloureux vous aient poussé à oublier combien vous êtes vraiment aimé et chéri.

Si vous pouviez sentir l’amour de Dieu pour vous, et la vraie nature de votre âme aimante, alors en un instant la douleur de votre passé brûlerait comme si une allumette était touchée à un morceau de tissu.

La lumière en vous est si puissante. Quand vous ne sentez pas votre connexion avec elle, vous blessez, vous blâmez, et vous êtes obsédé par le passé. C’est très humain. Il n’y a pas de quoi avoir honte. Les actes blessants ne sont pas et ne seront jamais « OK ». Cependant, si vous pouvez embrasser ce concept : que votre désir le plus profond est de faire l’expérience que vous êtes aimant et aimable – éternellement connecté à la Source – alors vous pouvez vous affranchir et vous libérer pour la joie qui vous appartient.

Dites-vous : « Je suis bouleversée par la douleur de mon passé, mais plus encore, je suis bouleversée qu’elle m’ait fait oublier mon lien avec l’Amour qui vit en moi. Je ne peux pas changer le passé. Je ne peux pas changer ceux qui me font du mal. Je peux cependant choisir maintenant de me concentrer sur la reconnexion à la Présence d’Amour à l’intérieur de moi. C’est ce que je veux plus que tout. » Ce sont des êtres chers. C’est l’Amour Unique dont votre esprit a besoin sous tous les désirs.

Les personnes qui vous blessent sont vos catalyseurs ou vos acteurs de soutien dans un drame où vous souhaitez devenir le héros, le Christ, la lumière et l’amour de votre propre vie. Vous souhaitez vous souvenir de votre pouvoir, de votre lumière, de votre amour et de votre grâce. Les blessures douloureuses ont des zones exposées dans lesquelles on oublie.

Maintenant que vous le savez, vous pouvez dire (dans votre esprit) à ceux de votre passé :

« Je vois clairement ma lumière maintenant ! Tu m’as montré où je me sentais impur, et pourtant maintenant je sais que mon innocence reste intacte ! Tu m’as montré où je me sentais indigne, mais maintenant je vois le mensonge dans cette croyance ! Je mérite l’amour ! Tu m’as montré où je me sentais peu aimable, abandonné, trahi, et pourtant maintenant je sais que JE SUIS m’aime toujours, ne m’abandonne jamais, et ne me trahira jamais. Je choisirai de me concentrer sur I’ UN et l’amour qui ne pourra jamais me quitter – I’amour du Divin. »

 

Respirez profondément, puis déclarez que nous vous assistons :

« Avec la puissance même de mon intention et de ma volonté, je commande maintenant à la lumière du Divin de se lever en moi et d’effacer les illusions que je ne pourrais être ni mal aimée, ni souillée, ni indigne, ni abandonné, ni imparfait ou trahi ! Mon Dieu, je veux ressentir ton amour pour moi maintenant ! Anges, je souhaite ressentir votre amour pour moi maintenant ! Maintenant, je vais sentir ma valeur, mon innocence, ma perfection et ma lumière ! »

Respirez et attendez-vous à ressentir cet amour, jusqu’à ce que vous le fassiez.

Quand votre volonté de ressentir l’amour en vous deviendra assez forte, et quand vous serez prêt à respirer et à le permettre, votre passé sera brûlé à la lumière d’une plus grande vérité… Vous êtes aimé. Vous en ÊTES digne. Vous ÊTES innocents, intacts, purs. Vous ne pouvez pas être trahi par le Divin. Vous ne pouvez pas être abandonné par le Divin, pas plus qu’une vague ne peut être abandonnée par l’océan. Vous ÊTES précieux, aimés, aidés, guidés, et maintenant que vous connaissez votre lumière, vous êtes à nouveau protégés par la vibration même de la Divinité en vous.

Asseyez-vous avec Dieu tous les jours, même pour quelques minutes. Exigez de ressentir la Présence en vous, avec volonté et conviction. Respirez. Attendez-vous à vous sentir aimé. Concentrez-vous sur n’importe quel sentiment d’amour, grand ou petit, et respirez à mesure qu’il s’amplifie.

Chers, tout ce que vous voulez vraiment, c’est de vous sentir aimés et d’être aimés. Quand d’autres rendent cela difficile, retournez à la Source de tout amour. Retrouvez l’expérience de Celui qui ne vous quittera jamais, qui vous aimera toujours et qui vous comblera d’un amour qui dépasse l’humain. Dans cet espace, le pardon n’est même plus un problème. Vous êtes libre.

Que Dieu vous bénisse ! Nous vous aimons tellement.
– Les Anges

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email