Vous savez. Au fond de vous, vous savez. S’il y a quelque chose à savoir, vous le savez déjà. Savoir, c’est une question de souvenir. Êtes-vous prêt à vous souvenir ? Regardez le mot  » r-appeler  » (re-member) et voyez-le comme un assemblage. C’est un assemblage de pièces disparates qui n’ont jamais vraiment été séparées.

Le savoir est toujours à votre disposition. Le savoir est toujours à votre disposition parce qu’il n’est pas séparé de vous. Elle est toujours à votre disposition parce que vous en êtes digne, comme tout le monde en est digne.

Comment cela s’applique-t-il à ce que vous vivez au quotidien ? Tout d’abord, rappelez-vous que vous avez choisi d’être apparemment pris dans un cycle de jours. Vous vous cachez à temps, mais vous ne pouvez pas vous cacher. Vous êtes vu, et vous êtes considéré comme totalement innocent. Quand, au milieu de ce cycle apparent de jours, vous pensez que la voie à suivre n’est pas claire, utilisez le souffle. Avec le souffle dans l’air, pensez que je suis prêt à me souvenir. A bout de souffle, dites-vous, je permets que le souvenir me revienne. En étant prêt à vous souvenir, à reconstituer, vous vous souviendrez de votre innocence et de votre complétude. Sur la base de cette complétude, des conseils sur la façon de procéder à travers l’espace et le temps apparents vous viennent à l’esprit. Vous êtes entier, vous êtes innocent et vous en êtes digne. Il n’y a rien qu’un ego ait besoin de combattre pour courir ou pour comprendre.

Utilisez l’intention pour vous souvenir tout au long de votre journée. Quand vous serez prêt à vous souvenir, vous verrez que vous n’avez rien oublié. Vous n’avez rien détruit en faisant une illusion. Vous n’avez rien séparé en choisissant de vous concentrer sur une existence de rêve. Aucun dommage n’a été fait. Se souvenir, c’est voir son innocence. Se souvenir, c’est pardonner. Dans le pardon est l’accès à un amour profond et durable – pas un amour qui peut être augmenté, diminué ou enlevé – simplement l’amour que vous êtes et que vous avez toujours été sans cesse.

Souvenez-vous de notre présence et de notre amour. Vous êtes entouré de notre amour en tout temps, et c’est votre amour. L’amour est la seule chose qui peut être vraiment partagée. A chaque instant, soit vous restez dans votre cachette d’illusion, soit vous accueillez les autres dans la lumière de l’amour que vous êtes tous. Quand vous sortez de votre cachette pour entrer dans la lumière accueillante de l’amour, vous partagez une invitation à sortir de l’illusion avec tous à travers le temps et l’espace. Nous célébrons quand vous réalisez à quel point vous êtes vraiment en sécurité et chéris, et nous sommes remplis de joie quand vous émergez de vos cachettes pour rejoindre l’amour que vous n’avez jamais perdu.

Photo par Landon Martin sur Unsplash

Si vous voulez vous entraîner, lisez Je sais.

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email