La douceur est un élément nécessaire à la survie en cette période d’ascension et de changement.

Méditation

Le cadeau qui nous est apporté aujourd’hui est celui de notre bien-aimée Sainte Teresa, ce doux ange, cet être illuminé qui nous enseigne la douceur, la pureté et la grâce. Et le cadeau que Thérèse nous apporte est le cadeau d’une petite rose d’amour blanc crème et les bords de cette rose, les bords des pétales, sont teintés du rose le plus doux. C’est donc un blanc crémeux, comme une crème riche et épaisse, le genre de crème qu’on verrait si on allait dans une vraie laiterie, le genre de crème qui reste collée aux moustaches de votre chaton. Ce blanc plus atténué lorsque vous regardez un nuage quand le soleil est parti, avec une teinte de rose. La douceur du souffle d’un bébé ; les vérifications du nourrisson lorsqu’il vient de se réveiller ; cette nuance de rose au coucher du soleil.

 

Et Teresa nous demande d’amener cette petite rose, qui n’est qu’un bourgeon, dans chacun de nos chakras pour apporter cette douceur et cette pureté. Individuellement et collectivement, nous avons fait beaucoup de nettoyage, de dégagement, de déplacement, d’illumination, d’élimination, alors que nous achevons notre processus d’ascension. Et il est important… et c’est particulièrement important qu’elle le souligne… que nous le fassions, non seulement avec nous-mêmes mais avec le collectif, que nous nous souvenions que la douceur est la clé.

Donc, dans votre couronne, dans cette belle, brillante couronne de violet, amenez la douce rose des cœurs, et dans votre troisième œil, et dans votre quatrième œil entre vos sourcils, et sentez votre tête être apaisée par cette lumière blanche rosée crémeuse… ce n’est pas étincelant, c’est comme du velours liquide.

Et faites-la descendre dans le bleu de votre gorge, dans nos centres, non seulement de communication, mais aussi nos ancres de changement et notre capacité à changer et à évoluer en nous-mêmes, dans nos circonstances, nos relations, nos situations, et à changer la planète entière.

Faites-le descendre dans votre lurion, dans votre centre ésotérique de connexion spirituelle, et mélangez-le avec le bleu plus pâle, la lavande et le violet.

Et descendez-le dans votre siroun, dans votre cœur élevé, cet or rose pêche, et c’est notre centre de paix et d’harmonie en nous-mêmes, mais aussi sur notre planète. Plantons cette belle rose au centre de notre diamant rose et laissons la racine se diviser et s’ancrer dans l’or et le diamant bleu. Inspirez-la et respirez-la dans votre coeur.

Et amenez-la dans votre halion, votre chakra du halion, votre chakra de la graine d’étoile, avec le vert menthe, le bleu Electra, et laissez-la descendre dans notre plexus solaire. Concentrons-nous vraiment ici, amenons cette douce rose au centre de notre volonté et amenons-la au centre de la volonté collective afin que nous, individuellement et en tant que cercle, soyons alignés avec la Volonté Divine et notre capacité à aller de l’avant et à accepter et vivre notre Autorité Divine, notre capacité à prendre les souhaits et les rêves et l’amour de notre cœur et à les traduire en action en créant la Nouvelle Terre avec douceur, pureté et amour.

Maintenant, amenez cette petite rose, cette rose crémeuse dans votre ombilic, dans votre nombril… nous oublions souvent ce chakra et c’est votre centre, c’est votre chakra d’élimination. Et elle se déploie en spirale, de la couleur du miel liquide ou du sirop d’érable, et c’est là que vous pouvez repousser ce qui ne vous sert pas. Donc, amenez cette petite rose dans votre ombilic et dans la douceur du miel, la douceur du parfum d’une rose, s’il y a quelque chose que vous êtes prêt à laisser partir, alors que nous sommes assis ici ensemble dans la 13e Octave, faites-le… poussez-le dehors.

 

Et amenez la rose dans votre ventre, dans votre sacrum – elle plante une rose, Sainte Teresa plante une rose dans chacun de nos reins, notre foie, notre rate, notre vésicule biliaire – et au centre de notre ventre la rose s’épanouit… elle est petite et puissante. Respirez cette petite rose crémeuse jusqu’à votre estomac, jusqu’à votre sacrum. Et sentez la paix, sentez la paix de la douceur.

Et descendez dans votre pubis et dans votre racine et laissons la tige de cette belle rose blanche et rose s’enrouler autour de votre corde rouge et s’ancrer avec vous dans le cœur de Gaia, à travers le tapis ou le carrelage, à travers le sol, le ciment, la terre molle, la terre dure, les rochers, les couches gazeuses, l’eau, jusqu’au cœur de Gaia.

Et reposez-vous. Et recevez. Et soyez cette rose tendre.

Canalisation:

Salutations, je suis Teresa. Je suis Teresa, je suis sœur, je suis alliée, je suis amie. Et oui, je suis honorée et heureuse de m’avancer avec un cadeau, encore une fois, de la douceur… oui, sœur de la pureté, sœur de la sérénité… mais mes bien-aimés, la douceur est un élément essentiel. Permettez-moi de parler encore plus fort ! La douceur est un élément nécessaire à la survie pendant cette période d’ascension et de changement et de réforme complète, de reconstruction, de reconstitution de ce que cela signifie d’être humain, de ce que cela signifie d’être divinement humain, parce qu’il n’y a pas de séparation, il n’y a pas de délimitation… il serait artificiel au mieux et ridicule au pire d’essayer de suggérer qu’il puisse y avoir une séparation entre l’humain et le divin.

Dans la vie que vous avez connue ou apprise de moi en tant que Teresa, vous savez que je me suis efforcée, que j’ai travaillé, que j’ai lutté, que je me suis abandonnée, pour essayer de devenir pure, pour sentir que je méritais l’amour du Christ, d’être la servante de notre Mère, d’être sur la terre mais pas de la terre. Et je ne critique pas, ne fustige pas ou ne juge pas ce chemin, car c’est une vie où j’ai appris à connaître ce qu’était l’acceptation profonde de ma véritable essence et de ma connexion divine. C’est une vie et une expérience… car qu’est-ce qu’une vie sinon, en fait, une très brève expérience ?

C’est à ce moment-là que j’ai appris que la clé de l’unité, de l’amour, de la joie, du bonheur, ne réside pas dans la lutte, ni dans le tourment, ni même, vraiment, dans l’éloignement de ce que nous avons considéré comme « l’expérience humaine », mais, en fait, dans l’étreinte plus profonde et l’abandon total, non pas à quelque chose que j’essayais de devenir, mais à la douce vérité de qui je suis. Et doux anges de lumière, la vérité et l’abandon de qui vous êtes.

La douceur n’a probablement jamais été aussi importante sur cette planète, sur cet archange sacré, qu’en ce moment.

Et je veux dire ceci pour chacun d’entre vous : Abandonnez vos peurs ! Posez vos hésitations ! Déposez tous vos manques et limitations – ils n’existent pas ! Abandonnez-vous à la divinité et à l’humanité, à la beauté, à la pureté, à l’émerveillement, à l’inspiration de qui vous êtes.

 

À la toute fin, quand Yeshua s’est tourné vers moi et m’a dit : «Teresa, qu’est-ce que tu veux vraiment ? Et j’ai dit et déclaré : «Je veux être l’inspiration de la pureté et de la douceur. Je veux inspirer les autres dans la quiétude et la certitude et le savoir. Savoir, bien-aimés, que vous pouvez marcher sur cette planète, non seulement dans la paix la plus profonde… oui, ne pas déranger même un pissenlit en graine, ne pas déranger un brin d’herbe, un ver luisant, une fée, un nuage, une étoile… non troublant mais observant et conjoignant.

Trop souvent sur cette planète, il y a eu… et j’insiste sur le passé… on a cru que les choses se faisaient, qu’il s’agisse de créer une nouvelle relation, une nouvelle économie , une nouvelle planète, un nouveau système d’existence, il y a eu une croyance errante que cela se fait grâce à l’effort et à l’arrogance et à la persuasion. Et vous pouvez garantir que pousser jusqu’au bout signifie toujours blesser et blesser quelqu’un ou quelque chose… et ce n’est pas la voie de l’amour.

Cela ne signifie pas que dans le changement, certains ne choisissent pas de bouger, certains ne choisissent pas de partir, certains ne choisissent pas de mourir… et c’est organique et c’est le libre arbitre. C’est le libre arbitre d’un brin d’herbe de continuer tout l’hiver et d’essayer de rester vert, ou simplement de suivre le cycle de sa propre existence. Vous n’interférez pas avec cela et vous ne vous faites certainement pas l’illusion que vous contrôliez cela. Et c’est ainsi.

 

Il y a un changement, en ce moment, dans l’accomplissement du Plan de notre Mère, dans l’accomplissement du Rêve de notre Mère, pour ouvrir doucement vos cœurs et passer à un nouveau domaine d’existence. C’est vous allongé dans ma rose chérie et disant simplement: «Oui, je suis prêt à m’épanouir. Je ne me bats pas. je ne force pas. J’accepte et m’abandonne à la beauté que je suis. Et je le ferai, non seulement avec douceur, mais en m’abandonnant à qui je suis en tant qu’être divin, en tant qu’enfant de l’Un, en tant qu’agent de changement, en tant que réalisateur du Plan de notre Mère et en tant que semence pour l’humanité.

Vous êtes les êtres du Nouveau ! Vous y êtes déjà ! Permettez-vous, avec mon aide et avec l’aide de nous tous, de vous ouvrir et de ressentir la lumière, non seulement du Grand Soleil Central mais de la Joie de Gabrielle. Sentez-le sur votre visage et réjouissez-vous, mes chers, et rendez grâce.

Canalisé par Linda Dillon

Traduit et partagé par : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Newsletter : Suivez-nous pour ne rien manquer...
Recevez les nouveaux articles à tous les jours, une fois par jours :

Print Friendly, PDF & Email