Salutations, je suis Jésus, je suis Yeshua. Bienvenue ! …

Comme moi, ma douce, nous servons notre Mère, nous servons notre Père, nous servons nos frères et sœurs et nous nous servons les uns les autres – et nous le faisons dans l’amour.

Oui, c’est une période de force d’âme et de courage et de nombreuses qualités plus fortes, mais aucune de ces qualités plus fortes ne signifie quoi que ce soit lorsqu’elles ne sont pas associées à la miséricorde, la compassion, la patience et l’amour. …

Vos épreuves et vos tribulations sont mes épreuves et mes tribulations. Vos victoires sont mes victoires. La séparation n’existe pas. C’est ce que la race humaine est en train d’apprendre en ce moment, et qu’elle a besoin d’apprendre et de se réintégrer profondément, de se souvenir et de se remettre en ordre en fonction de ses propres priorités internes et externes.

Il n’y a PAS de séparation – entre le ciel et la terre, à l’intérieur et à l’extérieur, au-dessus et en dessous, passé-présent-futur. Il n’y a pas de séparation ! La race humaine, ce collectif avec lequel vous et votre sœur travaillez si assidûment, a oublié cela et a construit ces murs artificiels. Ils pensent que ces murs sont une question de survie et ce n’est pas le cas.

 

Ils ont pris ces décisions subconscientes, inconscientes, [sur] qui est dedans, qui est dehors, ce qui est acceptable, ce qui ne l’est pas. Pensez-y de cette façon. Tout le monde a été renvoyé à la maison – renvoyé de l’école [rires] – pour réexaminer ces fausses illusions et pour réaliser à travers leur cœur – oui, à travers leur être, mais surtout à travers leur cœur – combien il est précieux de vivre littéralement en communauté, et de réexaminer et de réémerger avec une compréhension de ce qui est acceptable, de ce qui est souhaitable, de ce qui est nécessaire en communauté.

Maintenant, en ce qui concerne les systèmes énergétiques, la plupart des êtres humains vivent dans leur chakra racine, et peut-être dans leur chakra pelvien, mais ils sont littéralement en train de se battre ou de fuir. C’est pourquoi la Mère vous a fait cette suggestion : « Sortez de votre cœur et allons là où les êtres humains sont littéralement situés en ce moment. »

Mais à mesure qu’ils se calmeront, à mesure qu’ils ressentiront réellement ce qu’est la séparation physique, ils commenceront à revenir en arrière, ne passant pas beaucoup de temps dans les méridiens inférieurs ou les chakras, mais remontant vers leur cœur et leur cœur élevé et se reconnectant dans une décision déterminée, passionnée, infinie, d’autorité divine, d’ancrage dans ce qui est proche et cher, ce qui est vraiment important.

Ce qui est important, ce n’est pas que vous ayez plus que votre voisin – que votre voisin soit au bout de la rue ou de l’autre côté de la planète ; il ne s’agit pas d’accumuler plus de richesses, plus de sécurité, plus de n’importe quoi. Votre propre santé spirituelle/mentale, émotionnelle/physique dépend du bien-être non seulement de votre moi sacré, mais aussi de votre communauté, du collectif, car l’isolement – réel ou imaginaire – rend la vie très solitaire.

Il ne s’agit donc pas d’aller de l’avant. Il ne s’agit pas non plus de formes erronées d’autoprotection. Il s’agit vraiment de partager son cœur, de prendre conscience de cela avec sa famille, ses amis et les autres, en sachant que la vie sera partagée. C’est ce que j’ai enseigné lorsque nous avons voyagé et que je partageais des pains et des poissons. Je n’ai pas dit aux gens : « Oh, il y a juste assez de pain pour ceux d’entre vous qui sont mon entourage, ceux d’entre vous qui ont travaillé avec moi de près. » Non !

Il était tout aussi important que la personne qui se montrait sceptique et critique en marge de la foule… il était tout aussi important – et parfois même plus important – qu’on lui donne le poisson, le pain et l’eau pour qu’elle sache qu’elle est incluse et qu’on s’occupe d’elle, et qu’il ne s’agit jamais de « nous et eux ». Et c’est ce qui est arrivé à cette planète. Elle est devenue un « nous et eux », de sorte que chacun a le sentiment d’être, d’une manière ou d’une autre, dans une lutte constante pour la survie.

Il n’a jamais été question de lutte. La Mère a créé cette Terre comme un terrain de jeu d’abondance ! Mais au lieu d’être reconnaissante et de permettre à Gaia de reprendre son souffle – c’est ce que font les saisons – et au lieu de permettre le flux et le reflux de l’énergie, il y a juste eu cette demande constante à Gaia : « produis, produis, produis – et si tu ne le fais pas, je te souillerai, je te polluerai, je te tuerai ». Comment tuer la mère qui vous nourrit littéralement ?

Donc, toute cette situation avec le Coronavirus est-elle une remise en place, un réexamen, pour passer de l’ego – oui, à la racine [chakra] – et revenir au cœur ? Oui, c’est ça. C’est une opportunité en or, en argent et en arc-en-ciel !

Votre travail – votre travail, très cher, et votre travail de travailleur de la lumière – est en effet de tenir l’espace sûr, d’abord pour alimenter l’énergie dans le chakra de la racine, dans le chakra pelvien, afin que les gens soient fermement ancrés dans la sécurité et la connaissance de la sécurité sur la planète pour qu’ils puissent ensuite retourner vers leur cœur. C’est ce que vous faites ; c’est là que nous vous demandons de concentrer l’énergie. …

 

Vous ne faites pas cela en une seule séance. Vous le sentirez et vous le saurez. Donc, en ce moment, TOUTE l’énergie va à la racine pour ancrer ceux qui souhaitent rester sur la planète, afin que les questions de sûreté et de sécurité de l’individu, des familles, des communautés, du collectif soient à nouveau fermement en place.

Parce que bien avant … bien, certainement avant l’apparition du Coronavirus … individuellement et collectivement, il y a eu un affaiblissement non seulement de la connexion à Gaia, mais de la connexion au sentiment que les gens vivent dans un monde sûr et sécurisé. Avec les bouleversements politiques, les manigances politiques, les abus de pouvoir, les guerres, les ravages, les gens se sentent de plus en plus en insécurité.

Ils ne l’ont peut-être pas qualifié ainsi, mais ils ressentent vraiment – que ce soit en Chine, au Moyen-Orient, en Afrique ou aux États-Unis d’Amérique – qu’ils se sont sentis en insécurité : « Quelle est la direction à prendre ? » « Que va-t-il se passer ensuite ? » « C’est de la folie ! » Ainsi, ce sentiment de sécurité, qui doit être une condition préalable, un prélude à la possibilité d’être dans son cœur, a été érodé.

Maintenant, en tant que travailleurs de lumière, vous avez contourné cela ; vous avez fait le travail et vous êtes donc fermement ancrés dans la connaissance, l’autorité divine et l’amour dans votre cœur. Mais la population générale, les six autres milliards, n’a pas ressenti cela. Ils ressentent un désir ardent et un épuisement spirituel/mental/émotionnel/physique d’être sur la planète, mais ils n’ont pas pu retourner dans leur cœur parce qu’ils ont senti que leurs besoins de survie étaient incertains, qu’ils étaient remis en question.

Alors, en ce moment, TOUTE l’énergie… pensez à l’humanité comme à une seule personne, un grand géant… et envoyez l’énergie à la racine. Vous le saurez, et je vous le dirai, et ce sera… oh, dans quelques semaines… quand vous pourrez changer cela et commencer à les ramener dans leur coeur. Mais, pour l’instant, TOUTE l’énergie à la racine.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email