(…) Chers Frères et Sœurs incarnés,

Il est grand temps que vous preniez conscience de l’importance et de la portée de vos paroles : LE VERBE.
Lors de mon incarnation parmi vous, c’est ce que je souhaitais vous faire comprendre lorsque je vous disais : « En vérité, Je Vous le dis ».
Il s’agissait de la vérité du VERBE employé, de sa puissance,  qui par sa justesse exprimait une vérité parmi tant d’autres.

Lorsque vous prononcé un mot, il est son. C’est un son. Le son traverse absolument tout. Le son traverse la matière, la terre, l’eau, le feu, l’air et les éthers.

Le son est vibration, et rien ne peut arrêter ce son. Même si vos technologies vous donnent l’impression que le son est arrêté – stoppé et que vous n’entendez plus rien au niveau de votre oreille humaine, la vibration, ELLE, demeure et traverse le TOUT, les éthers…

Lorsque vous pensez, vous émettez très exactement de la même manière UNE VIBRATION.
La vibration de vos pensées est liée à trois choses :

– La justesse du mot que vous utilisez ;

– Votre intention : Votre « démarche verbalisée par votre pensée » si je puis m’exprimer ainsi, est porteuse de quoi… Pour que vous compreniez bien, vous pouvez par exemple penser que vous vous fixez de faire telle ou telle chose demain, alors qu’en fait vous n’en avez pas l’INTENTION, et savez pertinemment que vous trouverez tous les prétextes pour ne pas le faire. C’est ainsi que votre intention peut être positive, négative, mensongère, déclarative, impérative, etc.

– Votre attention : A qui vous destinez votre pensée, ce peut-être vous-même, autrui, un ensemble, des éthers, des égrégores, etc.

C’est ainsi que pour que votre parole soit juste « En vérité, je vous le dis », ces trois là se doivent d’être réunis.
C’est ce que l’on appelle la LOI DE RESONNANCE, comprenez la vibration que vous émettez, mot après mot, pensées après pensées.

Maintenant, il me faut attirer votre attention sur un point capital pour que vous réussissiez à réunir ces trois. La JUSTESSE du mot que vous utilisez.

Lorsque vous faites appel à un mot pour vous exprimer intérieurement, ou que vous le verbalisez, rappelez-vous de ceci :

Un mot est à lui seul un EGREGORE ENERGETIQUE. C’est-à-dire qu’il est énergie par sa seule et vraie signification, par son sens premier. Cet égrégore s’est construit, puis renforcé depuis des siècles et des siècles d’utilisation car prononcé par des milliers d’Âmes incarnées.
C’est,  si je puis dire sa radiance, son éclat, sa vibration. Il n’est pas inutile, ici, que nous vous précisions par ma voix, que l’Homme a perdu et est en train de perdre toute considération de cette justesse, affaiblissant ainsi sa propre volonté. Il s’agit là d’une des démarches entreprises par vos élites pour affaiblir la volonté votre humanité tout entière en prônant le « à peu près », l’approximation du langage ou en inventant d’autres mots dont sens, sémantique et connotations sont plus vastes et donc diffus. C’est ainsi que l’Homme se perd dans la justesse de son langage. C’est aussi ainsi que des mots disparaissent, sont détournés de leurs sens premiers, ou qu’ils sont remplacés par d’autres mots « plus vastes ».

Aujourd’hui, réapprenez à ÊTRE, à INCARNER cette JUSTESSE du VERBE en faisant appel au BONS EGREGORES ENERGETIQUES.

Pour bien comprendre, un grand nombre d’entre vous, par exemple, s’exprime en disant « je fais telle ou telle chose par passion »…

Lorsque vous prononcez ce mot « passion », vous faites appel aux égrégores d’énergies négatives que sont la souffrance, le fait de devoir supporter, d’être éprouvé, d’endurer, etc.

Ce qu’une de vos églises a d’ailleurs exprimé fort bien en ce qui me concerne : « la Passion du Christ », ce que vous fêtez pour certains d’entre vous tous les Vendredis Saints.

Lorsque vous utilisez ce mot « passion », même si vos intentions sont louables, même si votre attention est bonne (puisque vous le destinez en général à vous-même, lorsque vous dites je le fais par passion), les vibrations et la radiance émises ne sont pas congruentes. Les trois n’étant pas réunis puisque dans le même temps, vous faites appel aux énergies de souffrances…

Je vous salue, Chers Frères et Sœurs Incarnés, et vous béni de tout mon Amour.

Sananda.
(…)

Canalisation de Sananda reçue, ce jour le 29 janvier 2020 par Frédéric-Arémis.

NDLR : Comme un ami a pu me le faire remarquer, à juste titre, je rajoute cette petite note explicative quant au mot « passion ». Son étymologie vient du latin « passio » qui signifie souffrance, de même que du grec « pathos » qui signifie souffrances, affects, douleurs. Un autre sens se retrouve chez les grecs, à savoir le nom qu’ils donnaient aux figures de rhétorique (forme de langage  que l’on emploie pour donner plus de relief à l’expression de nos pensées)   pour toucher fortement l’Âme des auditeurs.
Si je dis « je fais quelque chose avec passion » ou « j’aime quelqu’un avec passion », énergétiquement, j’incorpore dans ma verbalisation ou ma pensée l’acceptation de souffrance, pour aller jusqu’au bout de l’expérience… de ce que je fais… Une forme de « jusqu’au-boutisme » quoiqu’il arrive. A chacun d’entre nous de se positionner  suivant sa vision du monde et sa compréhension des énergies.

Photo : Frédéric-Arémis Florin.

 

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Campagne Annuelle de Financement 2020

Cliquez pour plus de Détails

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don