La Connaissance est une fréquence à laquelle vous pouvez vous accorder. Que faire dans une situation particulière ? Qu’est-ce qui vous attend dans votre journée ? Toutes les questions qui se posent peuvent être répondues par la Connaissance. Nous vous invitons à demander la Connaissance pour toutes vos réponses dès aujourd’hui.

Nous vous avons encouragé dans le passé à considérer l’ego comme une petite boîte – une boîte que vous avez inventée pour faire l’expérience de la perception de la séparation. Quand vous écoutez et croyez les pensées que l’ego envoie, vous restez dans la perception de séparation. Lorsque vous cessez d’écouter les pensées de l’ego, leur volume s’affaiblit. Lorsque vous écoutez de plus en plus les pensées de la Connaissance, leur volume augmente de plus en plus fort. Vous cessez d’écouter les pensées de l’ego quand vous cessez de les croire. Cela signifie que vous cessez de croire les pensées qui troublent votre paix.

Nous utilisons l’image de la boîte pour vous montrer que l’ego n’est pas un ennemi puissant. Il s’agit cependant d’une invention ingénieuse. Quand on y réfléchit bien, ce n’est rien du tout. Il n’a pas d’existence réelle, mais cette métaphore vous aidera à ne pas en faire une personne, un ennemi. Il fait simplement le travail pour lequel il a été conçu. Il envoie des pensées dérangeantes à chaque structure de personnalité que cette structure de personnalité est la plus susceptible de croire. Ensuite, les structures de la personnalité se complexifient et s’élaborent par accumulation de pensées conflictuelles.

Quand nous parlons de la fréquence de la Connaissance, nous parlons de la fréquence de l’Amour. L’amour est ce que vous êtes, et c’est ce que tous les êtres sont. Avec cet Amour vient la Connaissance. Comme vous commencez à douter des pensées de l’ego, la Connaissance semble venir à vous (bien que ce soit vous et n’est jamais séparé de vous) sous la forme de pensée. Quand les pensées de l’ego ne sont plus entendues parce qu’elles ne sont plus valorisées, la Connaissance est plus un flux d’expression et l’extension de l’Amour.

En vous accordant à la fréquence de la Connaissance, vous n’accordez pas de valeur aux pensées conflictuelles. Les pensées conflictuelles n’ont aucun sens, mais la simple direction de l’Amour est tout. Bien qu’il soit très facile de suivre les pensées de la Connaissance, comme une structure de personnalité faite de pensée égoïste s’affaiblit et tombe, il peut y avoir des moments de grande lutte et de détresse. Le besoin de s’accrocher à ce qui est familier – un appel lancé par l’ego – peut être valorisé plus que ce que la Connaissance peut fournir, qui est la paix. Chaque fois que vous n’êtes pas en paix, il est temps d’accepter la guérison pour vous-même. C’est comme ça qu’on soulage l’emprise sur les pensées de l’ego. C’est toujours vous, c’est vous qui vous accrochez à eux. Et c’est vous qui pouvez lâcher prise.

Les pensées conflictuelles sont entendues lorsqu’il y a encore de la confusion sur ce qui s’est passé ici. Vous avez choisi l’ego et la perception de la séparation. Comme le temps semble se poursuivre de façon linéaire, vous continuez à choisir pour l’ego et la perception de séparation parce que vous craignez d’être puni pour le monde de conflit que vous avez créé. Mais vous ne l’avez pas créé. La création est pleinement harmonieuse, et ce qui est pleinement harmonieux ne peut être perturbé ou endommagé. Vous vous êtes fait une illusion, et vous vous accrochez à cette illusion dans la peur.

Alors que vous commencez à remettre en question la pensée de l’ego et à la noter, les pensées de la Connaissance commencent à dominer dans votre expérience. Comme vous avez confiance en la Connaissance par-dessus tout, le volume des pensées conflictuelles diminue. Comme vous faites confiance à la Connaissance, qui est une autre façon de dire que vous faites confiance à qui vous êtes réellement – l’Amour – vous réalisez que vous êtes pardonné et qu’il n’y a jamais eu rien à pardonner. En réalisant cela sur vous-même, vous êtes capable d’appliquer cette leçon au monde que vous pensez voir. Vous le voyez comme un drame de guérison qui sert tout le monde, et vous comprenez que tout est pardonné maintenant, et qu’il n’y a jamais rien à pardonner.

En regardant ce drame de guérison, vous pouvez voir que tout le monde reflète la joie d’une identité partagée ou se montre d’une manière qui montre aux êtres ce qu’ils ont caché afin qu’ils puissent accepter la guérison pour elle maintenant.

Voici comment fonctionne le drame de guérison. Bien sûr, nous vous l’avons déjà dit, mais comme vous appréciez toujours la pensée de l’ego, vous avez besoin de rappels pour apprendre à la voir comme insignifiante. Chaque fois qu’on vous le dit, vous allez plus loin. Votre capacité à voir à travers la pensée égoïste devient plus forte.

 

Disons que votre voisin vous sourit. Votre voisin se prélasse simplement dans une identité partagée pour ce moment. Disons que votre voisin prend une action qui vous irrite. Votre voisin engage quelqu’un pour vaporiser des produits chimiques sur la pelouse. C’est une occasion en or. Vous avez l’occasion de voir à travers tout le sens et la signification que vous attachez à la physicalité. Vous voyez à quel point vous êtes en sécurité.

Chaque faute que vous voyez chez votre voisin – c’est en fait le reflet d’un point d’attachement à l’ego que vous pouvez faire débrancher par votre équipe non physique en ce moment même. Tout ce dont ils ont besoin, c’est de votre accord. Disons donc que vous vous sentez déclenché par un certain nombre de choses qui semblent être des choses individuelles.

Vous entendez et croyez la pensée que votre voisin est inconsidéré. Voici l’occasion qui s’offre à vous : Parce que vous écoutez et croyez toujours la pensée égoïste, votre parole et vos actions viennent toujours du conflit, et elles sont comme la parole et l’action de votre prochain comme vous les percevez. Cela fait de vous le même genre d’inconsidéré que votre voisin. Vous écoutez tous les deux des pensées fausses et vous agissez en conséquence, de sorte que vous ne tenez pas compte de qui vous êtes réellement. Vous ne permettez pas encore à l’action aimante de couler sans interruption de l’identité partagée. C’est la base de l’inconsidération. Vous ne considérez pas qui vous êtes.

Voici la partie la plus excitante : En ce moment même, vous avez l’occasion de défaire cet attachement à la pensée égoïste, et votre voisin vous a alerté de l’opportunité. C’est là qu’intervient le namaste, l’arc de gratitude. Vous devenez sincèrement reconnaissant de la façon dont votre voisin vous a montré que vous écoutez encore une action sur la pensée égoïste. Si vous ne l’étiez pas, vous rencontreriez l’arrosage de la pelouse en toute tranquillité, car c’est ce que vous êtes.

Votre voisin vous aide aussi à prendre conscience que vous êtes attaché à la peur. C’est pourquoi vous avez laissé la peur diriger le drame de la guérison. Vous craignez le spray, ce qui signifie que vous lui donnez des propriétés nocives. Vous croyez, et la croyance a tout à voir avec les expériences. C’est difficile à entendre, mais il est temps et c’est très libérateur de l’entendre. Collectivement, vous dotez tout ce qui est physique de toutes les propriétés qu’il semble avoir. C’est aussi le cas lorsque des études scientifiques sont effectuées. Les scientifiques essaient de découvrir quelles sont les propriétés définies du physique, seul le physique ne peut avoir que les propriétés que l’on projette sur lui.

En évoquant cette peur du physique et de son potentiel de nuire non pas à un être, mais à un corps, vous valorisez ce que l’ego a fait pour l’expérience de la perception de séparation. Vous appréciez ce qui a été conçu pour être endommagé. Le corps a aussi été conçu pour mourir. Quand vous vous identifiez à un corps, vous vous identifiez à la mort et oubliez que vous êtes la vie éternelle. Quand vous retournez l’expérience du monde entier dans le but de guérir, cependant, le corps devient une merveilleuse façon de communiquer avec d’autres êtres sur la liberté, une merveilleuse façon d’exprimer l’Amour et de partager la bonne nouvelle.

Donc, pour en revenir à votre voisin et à l’aérosol, le beau fait d’être votre voisin – ce bel être vous aide à prendre conscience d’une merveilleuse occasion de guérison. Vous pouvez défaire la croyance dans le pouvoir du physique de nuire. C’est la base des miracles.

 

Donc, lorsque vous êtes provoqué, dites oui à votre équipe énergique. Dites oui à la correction de la perception. Remerciez celui qui vous a provoqué. Ils détiennent la clé de votre liberté. Au fur et à mesure que vous acceptez la liberté de la perception guérie, elle devient plus accessible à celui qui vous a aidé, vous aussi, au voisin qui pulvérise des produits chimiques. N’est-ce pas incroyable à quel point la personne qui vous a provoqué est incroyablement prévenante ? Elle vous a permis d’aller en premier à l’éveil. Elle vous a laissé passer cette porte en premier. Elle l’a tenue ouverte pour vous et a dit : « Ne vous inquiétez pas pour moi. Tout ira bien pour moi.  » Vous me renvoyez la joie de là où vous allez, et ça me tirera d’affaire aussi. »

Voir la vérité de tous les êtres est d’une beauté aveuglante, et dans cet état il est facile de ne pas entendre les pensées de l’ego. Nous vous invitons à la Connaissance d’aujourd’hui. Nous vous invitons à la Vérité de tous les êtres. Et nous nous réjouissons toujours avec vous là-bas. Merci pour toute la correction de perception que vous êtes prêt à recevoir aujourd’hui.

Les Anges, canalisé par Julie

Pour une pratique, voir Pratique 17 – Merci d’être venu comme vous le faites.

Photo de Solaiman Hossen sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email
 
En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don