Vous semblez être soumis à de nombreuses conditions. La bonne nouvelle, c’est que vous ne l’êtes pas. Vous semblez l’être. Lorsque vous vous attachez à des histoires sur la façon dont vous êtes soumis aux conditions du monde, vous souffrez. Même s’il y a un moment où vous jugez que les conditions sont bonnes, quand elles changent, vous décidez à l’avance d’être malheureux. Mieux vaut ne pas juger les conditions du tout.

Remarquez comment vous laissez les jugements vous dire ce que vous pensez des conditions. Vous pouvez penser que c’est une condition elle-même qui est la cause de l’inconfort, et c’est vraiment ce qu’il semble, mais c’est toujours votre jugement sur une condition apparente qui est la source de la souffrance. Quand vous cessez d’inviter la souffrance par le jugement, vous demeurez dans la joie et l’aisance qui est toujours vivante et vibrante en dessous.

Qui vous êtes n’est pas le personnage qui se déplace à travers une histoire. Tous les jugements que vous portez et que vous croyez concernent le personnage et l’histoire. Vous utilisez un corps pour communiquer, et le contexte dans lequel vous communiquez est une histoire. Bien que le corps et l’histoire ne soient pas réels, ce que vous pouvez communiquer est réel. Ce que vous êtes est réel. Vous êtes amour, joie, paix, facilité et vérité, et c’est ce que vous pouvez communiquer. Vous pouvez remettre la trajectoire du personnage à celui que vous devez vraiment diriger. Vous pouvez remettre toute l’histoire à ce que vous êtes vraiment, pour qu’elle puisse être menée à une conclusion joyeuse. Lorsque votre but est de permettre au personnage et à l’histoire d’être dirigés par qui vous êtes, il n’y a pas besoin de jugement.

L’un des moyens par lesquels les humains passent leur temps à s’imaginer diriger leurs histoires est d’évaluer les personnages. Le personnage que vous jouez ne peut pas être évalué. Aucun caractère ne peut être évalué, si ce n’est pour dire : « Tu es innocent. Tu es magnifique. Tu es pure. » Il suffit de le remarquer. Lorsque vous remarquez que vous évaluez un personnage comme étant meilleur ou pire que n’importe quel autre personnage, rappelez-vous simplement : « Ce n’est pas possible. Je suis pris dans le fantasme. » Il n’y a qu’une seule évaluation qui peut être faite – l’innocence. Quand vous regardez l’histoire à côté de cette évaluation possible, cela n’a aucun sens. C’est vrai ! Il n’y a aucun sens à cela, mais l’ego vous dira à quel point tout cela est très sensible et logique.

Souvenez-vous qu’il n’y a aucun sens et aucune stabilité dans l’histoire à travers laquelle votre personnage se déplace, la seule option qui s’offre à vous est de vous laisser guider à travers cette fantaisie par qui vous êtes vraiment. Qui vous êtes vraiment n’a jamais été limité par toutes les limites qui semblent si réelles dans le fantasme. Vous avez besoin de l’illimité pour vous guider à travers le fantasme de la limitation.

Ce que vous êtes est avant tous les personnages. Cela signifie que ce que tout le monde est – c’est aussi avant tous les personnages. Juger un personnage dans cette histoire, c’est juger ce qui ne l’est pas.

Ce qui est vraiment – c’est avant tous les personnages et toutes les histoires. C’est pourquoi vous avez toutes les raisons de célébrer. Chaque fois que vous croyez qu’il n’y a aucune raison de célébrer, vous regardez les limites et croyez qu’elles sont réelles. Nous vous invitons à regarder à travers les limites et de savoir que la puissance illimitée est exactement ce que vous êtes, ce que tout le monde est. Si vous gardez cette connaissance forte dans votre conscience, face à une limite apparente, vous irez directement à l’orientation qui est toujours là pour vous. Les conseils vous montreront toujours que les limites réelles n’ont aucun pouvoir.

Ce que vous êtes vraiment est plus fort que tout ce qui prétend être réel, alors rappelez-vous que vous marchez dans le fantasme que vous avez toujours toutes les raisons de célébrer. Tout est de votre côté, et rien de réel ne s’oppose à ce qu’un rôle soit joué ici. Vous êtes tous en sécurité, aimés et chéris, pour toujours. C’est toujours un plaisir pour nous de vous aider.

Les Anges, canalisé par Julie

Photo par Melissa Askew sur Unsplash

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email