Je suis Hedwigle, l’animateur de ce groupe de travail intergalactique connexion aux forces élémentaires.

Nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui un représentant du peuple celte de la terre.

Bonjour à tous, je me nomme Arthur, je suis le régisseur et intendant actuel de la ville engloutie de Ker Ys.

Ker Ys se situe à la pointe sud du pays celtes, dans un pays qui s’appelle maintenant la France, il était jadis les Gaules.

La Celtie s’étendait de la Finlande jusqu’à l’Armorique, du nord au sud et de l’Empire britannique jusqu’aux Gaules, d’ouest en est, sur notre planète bien-aimée Gaïa.

 

Il est dit dans la légende celtique que Ker Ys resurgira des eaux tous les 26 000 cycles lunaires et ces temps arrivent.

La princesse Gwénolé est la fille du roi de Ker Ys, son influence est grande sur ce pays. Gwénolé est d’une grande beauté, elle est un peu sorcière et vénère Sylviana, la déesse de l’Amour, de la beauté et de la magie.

Les esprits de la nature sont très présents dans la culture celtique. Les fées, les elfes, les Korrigans, mais aussi les Vouivres et les sirènes font partie de notre univers et notre folklore. De nombreux cultes leur sont dédiés. Les rituels d’invocation ou de célébration sont calqués sur le calendrier lunaire et sur certains phénomènes saisonniers comme les équinoxes et les solstices. Cette proximité avec les élémentaux nous a toujours permis de nous connecter à la nature. Elle a nourri notre vision du monde ainsi que notre sagesse nordique.

L’humanité, tout au moins dans cet endroit de Gaïa, se prépare à se reconnecter aux forces élémentaires de la nature comme une renaissance des traditions ancestrales ou plutôt comme une ré actualisation. Il semble que, globalement les humains dans leur majorité doivent se réconcilier avec Humilité vis-à-vis de notre hôte Gaïa. Ce passage est délicat pour les hommes dans la mesure où, depuis plusieurs millénaires, nous avons bâti notre monde à partir de nos désirs égotiques. Cette transition est maintenant inéluctable, chacun peut le percevoir à son échelle. Dans la tradition celtique, des pierres levées, menhirs, dolmens, allées couvertes et tumulus ont été érigés un peu partout sur le territoire. Ces pierres levées sont un peu comme des aiguilles sur les points énergétiques spécifiques sur le corps de Gaïa. Les humains d’aujourd’hui ont la possibilité de se reconnecter aux énergies particulières qui circulent en ces lieux. C’est très facile au final, lorsque vous vous approchez d’un menhir, prenez-le dans vos bras. Quand vous êtes à proximité d’un dolmen, glissez-vous dessous puis offrez-vous un instant de méditation.

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email
 
En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don