Les mondes nommés invisibles ne le sont que pour ceux qui ne savent pas voir, ou refusent de voir cette abondance de vie autour d’eux se manifestant de différentes manières, sur de multiples fréquences ou énergies. Vous en connaissez certaines appelées ondes qui se matérialisent ou se mettent à votre portée d’attention par vos instruments capables de les percevoir,les capter, permettant ainsi de les ressentir par la vision ou l’audience. Cela vous rassure, vous paraît normal, puisque votre science en a démontré l’existence en créant ces instruments matérialisant ce qui semblait invisible ou inexistant. Vous êtes rassurés par ce qui vous est démontré, prouvé, au niveau de votre mental analytique.

Il n’y avait alors que ce que vous pouviez percevoir qui existait pour vous.

La vie, votre vie, commençait un jour par hasard, puis finissait à un autre moment plus ou moins éloigné. Il vous fallait alors subir, suivre ce qui vous était enseigné et vous conduisait à emprunter une voie déjà tracée par vos conditionnements dérivant de la culture du pays vous ayant vu naître.

Était normal pour vous un système de castes très présent sur votre monde partageant celui-ci en divers clans, peuplades, pays, avec au sommet ceux qui dirigeaient et les autres devant être dirigés. Les maîtres vous paraissant nécessaires, vous faisiez en sorte de devenir l’un deux ou de vous en rapprocher le plus possible avec bien sûr l’impression très satisfaisante de faire partie d’une élite et donc d’avoir le droit et le pouvoir de mépriser les autres, d’où les guerres atroces engagées par les conquérants de l’inutile ayant produit les cruelles morts de millions d’entre-vous et la destruction de nombreux pays.

Votre éducation fermée, restreinte, vous enfermait dans des connaissances établies, enseignées au long des générations successives. La pseudo connaissance vous instruisait sur le début de la création, sa suite évolutive, d’un très lointain état d’abord primaire, primitif, devenant au fur et à mesure des siècles plus élaboré, pouvant paraître plus évolué, plus intelligent, plus créateur de bien-être et de liberté.

 

Vous aviez oublié ou l’on vous faisait oublier par le déni de vos enseignants ces temps anciens où de grandes connaissances et de fabuleuses civilisations fleurissaient avant de disparaître de votre monde.

Ce que vous pensiez du pourquoi de votre existence se limitait donc à ce que vous pouviez ressentir par vos sens limités et par ce que votre éducation et votre science imposante et sûr d’elle vous dévoilaient ou même, pouvons-nous rajouter, vous cachait.

Il vous fallait aller de plus en plus vite pour trouver votre place avec un besoin d’acquérir ce maximum de possessions prouvant ainsi votre réussite, votre classe.

Était oublié cette expérience démontrant qu’en plaçant un objet au centre d’un disque immobile, lorsqu’il était donné à ce disque un mouvement le faisant tourner de plus en plus rapidement l’objet placé près du centre par la force centrifuge se trouvait éjecté très loin du centre.

Sans comprendre le sens initiatique de cette expérience , vous choisissiez une vie active, de plus en plus rapide, perturbante pour votre équilibre intérieur, croyant fermement à ces conditionnements limités vous poussant vers de plus de réussite personnelle, de créations matérielles avec le besoin de les acquérir pour prouver le but de vos vies.

Cette recherche effrénée vous a emmené alors loin de votre propre centre, loin de la Source de toute vie et malgré tout ce que vous croyiez ou essayiez de découvrir, inéluctablement la fin de tout cela et la mort inévitable de tous ces concepts et celui de votre corps physique vous laissaient dans une grande interrogation intérieure, consciente ou inconsciente, sur le but de tout cela.

Arrive actuellement, dans cette transition particulière, le temps ou loin du centre de votre être et de la connaissance suprême ne se révélant que dans l’espace sacré de ce centre, comme tout au bout d’un élastique tendu au maximum, tout près de la rupture où vous vous trouvez actuellement, une grande force intérieure vous retient et tend à vous faire reprendre le chemin du retour.

Comme le brusque arrêt d’un mouvement d’éloignement, interrompu, cela vous laisse légèrement étourdi, au bord de la nausée.

C’est tout d’un coup, en de plus en plus de vos Frères et Sœurs, comme un dégoût,un écœurement profond, une réflexion, une envie de partage, de compréhension, d’expansion de conscience vous faisant voir la réalité de vos vies factices, de vos conquêtes inutiles, la mort programmée de votre magnifique planète détruite par vos besoins de possessions ayant occulté la puissance et la beauté de cette vie, crée par la Source.

Tout était fait pour que vous en profitiez au mieux, que vous coopériez avec elle afin d’en comprendre au cœur du tout le secret, la force d’Amour vous reliant au plus profond de chacun d’entre-vous, la communion intérieure vous apportant l’éternité du moment présent, le don d’immortalité, la faculté de vous libérer de tous vos emprisonnements résultants de l’éloignement expérimenté volontairement par le choix de votre libre arbitre.

Loin de vous, de votre centre sacré se perdaient vos qualités éternelles, celles appartenant à votre droit Divin qu’aucune de vos religions ne voulait que vous connaissiez.

Persuadés qu’un Dieu vengeur, au plus lointain de contrées ou d’univers incompréhensibles, jugeait vos actions et décidait de vous plonger dans un enfer consumant ou de vous ouvrir les portes d’un paradis sirupeux et ennuyeux, vous viviez dans ce déni de la Connaissance intérieure et de son code d’ouverture alors qu’il ne suffisait que de retrouver le grand Pouvoir de l’Amour pour entrevoir la merveille cachée, les mondes et univers supérieurs ainsi dévoilés.

Alors en ce moment magique de votre transformation intérieure vécue par beaucoup, vos regards soudain fatigués de l’illusoire et du mortel se tournent maintenant vers la Lumière commençant à percer à travers les nuages de l’épaisse obscurité. Cette Lumière, par vos regard éblouis et vos cœurs chamboulés prend de la force et va faire disparaître définitivement toutes les créations mortelles résultant de vos pensées erronées ayant construit, matérialisé sur votre plan, les mirages fragiles et mortels du non-amour.

L’illusion de votre individualisme tombe en poussière. Cela vous permet alors d’ouvrir les yeux, de regarder l’autre comme étant le reflet de vous-même et de comprendre la grande unité reliant tous les êtres humains et tous les divers plans de vie vous entourant.

Il était temps, vraiment temps, avant qu’à nouveau vos créations et le souvenir même de votre réalité soient engloutis par la réaction négative de ce manque d’amour vivant en beaucoup.

Comme cela a été dit plus haut, l’élastique étant arrivé au bout de son extension et au bord de la rupture a déclenché en vous l’ultime réflexe, celui de puiser au fond de vous la force de la Lumière et de l’Amour. Tout en vous va se détourner des créations passées et surtout du manque d’Amour égoïste vous laissant amer et frustré alors que vous pensiez posséder le monde.

De retour vers votre propre centre comme celui découvert dans le labyrinthe délivrant l’homme de son enfermement, la porte des subtilités environnantes s’entrouvre et laisse enfin apercevoir ce qui semblait caché et pourtant très présent, les trésors somptueux des Réalités Supérieures.

 

La Source, le Père-Mère, nous tous, autour de vous depuis ces mondes invisibles qui pour beaucoup d’entre-vous n’étaient qu’affabulations et doux rêves d’illuminés, vous aidons par des énergies de reconstructions et de transformations se manifestant par ces interrogations intérieures, ce signal subtil résonnant en beaucoup d’entre-vous levant les yeux étonnés vers quelque chose de fabuleux qu’ils ressentent sans en comprendre encore le sens profond.

Certaines personnes découvrent de plus en plus, au delà de leur mental, une force supérieure développant leur intuition, leur curiosité, leurs perceptions intérieures. Une science inspirée et libérée commence à délivrer d’autres concepts, d’autres vérités. Les secrets de vie longtemps cachés font éclater leurs cages rigides, commencent à se répandre sur votre plan.

En est-il ainsi de ce que vous appelez l’apocalypse qui n’est que la fin de vos enracinements et de vos habitudes mortelles et au contraire vous emmène vers la grande révélation de la Réalité subtile de vos êtres. C’est le grand pouvoir de la lumière et de l’Amour dont vous allez de plus en plus ressentir et comprendre les forces de rénovation et d’illumination.

Nous savons que tout cela se matérialise par les efforts que vous faites en ouvrant pleinement vos cœurs.

Nous vous remercions et vous accompagnons dans ce grand chemin du retour vers vous-même que vous accomplissez actuellement.

Paix et Amour sur vous toujours.

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email