Bien aimés, le bonjour,

Ici, nous aborderons les temps actuels, où un certain nombre d’entre vous vous sentez complètement bouleversés, voire dépassés par les évènements. Cela est tout à fait normal et, si j’ose dire, souhaitable. Il ne peut y avoir de changement sans un certain bouleversement, voyez-vous. Chamboulements intérieurs, chamboulements extérieurs, tout contribue au changement.

 

Il en va de même pour les êtres, nous dirons plus avancés, ou plutôt, plus au fait de ceci. Et c’est tout aussi normal et souhaitable ! Il ne suffit pas d’être d’accord avec le changement pour l’incarner complètement. Beaucoup d’entre vous voyez ressurgir des blessures, des regrets. Vous vous devez de les regarder en face et de les accepter. Ces regrets et blessures sont autant de cailloux dans vos chaussures qui vous empêchent d’avancer comme vous le devriez ou souhaitiez. Avant de pouvoir revêtir un vêtement propre, vous devez vous départir de l’ancien afin de le laver, eh bien c’est exactement ce qu’il se passe actuellement. Il ne vous est pas demandé d’oublier, d’enfouir vos cicatrices, elles font parties de vous. Il vous est demandé de les panser, ce qui est, sommes toutes, complètement différent. Afin de panser une blessure, il faut tout d’abord l’examiner et la nettoyer. Il en va de même avec vos cicatrices d’âmes. Vous ne pourrez panser que ce que vous aurez au préalable observé sans complaisance, accepté, puis lessivé.

Encore une fois, nous le répétons, méditez régulièrement, ce n’est qu’en prenant un certain recul sur les situations que vous pourrez vous observer sans grimace, ni douleur. Vous avez le droit de pleurer, mais vous avez aussi le devoir d’accepter la situation telle qu’elle se présente.

Sachez que personne ne sera épargné, sauf si vous avez déjà beaucoup travaillé sur vous préalablement. Néanmoins, les personnes les plus sensibles risquent de se prendre ces blessures encore douloureuses de plein fouet si elles ne s’y sont pas correctement préparées par la méditation.

Soyez optimistes, vous y arriverez ! Et pourrez ainsi aider les autres par votre expérience. Rien n’est dû au hasard, jamais.

Dans un message ultérieur, il vous sera demandé d’utiliser plus largement vos dons. Il n’est plus temps de tergiverser, chacun a son rôle à jouer, chacun doit maintenant prendre sa place. Allez ce vers quoi votre cœur chante. Il ne faut plus confondre fausse humilité (qui cache quoi ? Une certaine peur de s’impliquer ?) et l’acceptation de Qui nous sommes. Les travailleurs de Lumière doivent maintenant être activés !

Votre rôle est d’être présents, ici et maintenant, pour aider, par votre exemple, par votre expérience, de démontrer ce qui peut être accompli. Sans jugement aucun, jamais, sans obliger les autres. Juste à être là, présents et actifs dans ce que l’Un vous a donné : vos dons.

 

Évidemment, ces dons ne sont pas tous les mêmes : certains auront une empathie plus forte que les autres, certains auront la médecine dans les mains, certains en cumuleront plusieurs. L’important est d’être dans la sincérité et l’amour. Il faut garder le cœur grand ouvert, c’est lui qui voit le mieux. Là où il vous porte, il ne se trompe pas.

Cultivez vos dons pour le service, c’est-à-dire avec modestie : vous n’êtes nullement supérieurs aux autres, votre présence n’a de sens que dans le partage. Acceptez d’aller plus loin encore et laissez votre cœur aimant vous guider.

Votre dévoué,

Canalisé par Héléna Préato

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Suivez-nous...