Mes très chers enfants, je suis Marie votre Mère céleste, laissez-moi venir déposer en vos Cœurs un peu de douceur et de réconfort, alors que vous traversez de grands bouleversements dans vos vies et dans vos corps. L’heure n’est plus à la lutte ou à la dissection face à ce qui vous advient, mais à l’accueil, à l’intégration, à la réunification de tout ce que vous Êtes en abolissant vos résistances et en dissolvant vos peurs dans la Lumière qui vous imprègne tous, sans exception, quel que soit le modèle que vous incarniez dans cette vie.

Que vous le ressentiez ou non ne fait aucune différence, la Puissance de la douceur divine infiltre inévitablement vos Cœurs pour que vous Connaissiez la Vue claire et la Joie de vous élever sur votre Juste Voie.

Je vous sens si peinés parfois, ou tellement affolés parce qu’en dépit de tout ce que vous entreprenez sincèrement pour retrouver la Lumière en vous, il semble à certains, ne pas pouvoir parvenir à ressentir davantage la merveilleuse Puissance d’Amour dont tous les messages vous parlent, en vous répétant qu’ainsi EST votre Pure nature, votre Essence véritable.

Cela tient au fait que depuis votre plus tendre enfance, vous avez appris que toute chose devait forcément avoir une origine, une explication, une justification, un commencement et une fin : une fin prévisible, supposée ou attendue, voire même programmée….

Depuis toujours, l’on vous a conduits à vous en référer à la forme, de même on vous a enseigné qu’il fallait avoir peur de la forme, vous deviez la contrôler et aussi la combattre. Ainsi vous êtes vous identifiés à la forme, la vôtre et celle de tout ce qui vous entoure. Qui plus est, on vous a appris à ne pas Être et à vous persuader que « vous ne saviez pas », que « vous ne pouviez pas »…

Je vous en prie, mes Amours, n’ayez plus peur de ce que vous croyez représenter, ni de ce que vous croyez voir… N’ayez plus peur de rien !

Pour l’instant, vos vies et vos corps ne reflètent qu’un passé encore largement encombré d’un amoncellement de douleurs, d’égarements et de lassitude à force d’avoir marché dans la nuit de votre oubli, la nuit de la Connaissance confisquée, à force d’avoir dû piétiner sans cesse les décombres des effondrements provoqués en conséquence. Vous êtes fourbus par tant de batailles inutiles. Il est donc normal que votre horizon linéaire vous paraisse inquiétant.

Mais ce temps est révolu mes enfants ! Je m’adresse aujourd’hui à tous mes enfants : ceux qui savent et s’élancent dans la Lumière, mais aussi tous les autres, les plus endormis, ceux qui se terrent de peur dans leur grotte intérieure, ceux qui enragent, ceux qui ont perdu toute notion de retour à l’équilibre et à la Paix du Cœur…

Ne regardez plus vos vies telles qu’elles vous apparaissent encore. Regardez-vous comme l’Amour de Dieu vous voit. Sortez de vos abris factices. Ils ne cachent rien d’autre que votre Vérité. Je peux vous assurer qu’en les quittant en confiance, la Lumière ne vous aveuglera pas. Vous y entrerez comme dans un bain dulcifiant et nourrissant, qui comblera tout en vous, y compris ce dont vous n’aviez jamais imaginé pouvoir guérir.

Vous êtes nos enfants couronnés. Nous ne vous voyons pas dans vos formes….

Depuis les plus hautes fréquences, nul ne vous perçoit dans vos formes d’êtres de matière. Vous êtes escortés et enseignés en fonction des codes fréquentiels qui émanent de vous : le son que vous émettez (inaudible à l’oreille humaine), les couleurs que vous diffusez, la luminosité qui vous représente, l’ampleur et l’étendue du champ de votre rayonnement. C’est dire combien tout peut évoluer, s’abaisser ou se ternir d’une seconde à l’autre.

C’est à cela que vous êtes reconnus et conduits sur le Chemin que votre Âme a choisi en s’incarnant. C’est la raison pour laquelle vous êtes enjoints d’appeler et d’entretenir la « vibration » du domaine que vous souhaitez expérimenter, et non pas celle d’une chose en elle-même : vibrer la santé, vibrer la paix, vibrer la joie, vibrer l’abondance etc… Tout en demeurant très enracinés, pour affirmer votre Conscience d’incarner la Vibration du Créateur, afin de la rayonner au cœur de la densité, à l’aide de votre corps de chair.

 

Tout ce que vous voyez ou croyez compact, hermétique, définit, solide, est en réalité l’enveloppe la plus mouvante, la plus translucide, la plus « délicate » qui soit.

Toute matière est vivante je vous le rappelle, tout comme votre corps. Imaginez-vous telle une enveloppe transparente qui prend la couleur et la forme de ce qu’elle contient. Et ce qu’elle contient, c’est votre Energie, votre signature vibratoire, l’état fréquentiel de la conscience dans laquelle vous vous maintenez (vos pensées, vos croyances, vos actes y correspondant).

Autrement dit, la matière se forme et se colore selon la qualité et le degré de votre élévation de Conscience, et c’est sur cette base que vos réalités terrestres se construisent.

Tout repose sur la responsabilité de vos choix, et quoi qu’il vous en coûte de l’entendre ou de le reconnaître, vous avez toujours le choix d’orienter ce que vous êtes et ce que vous faites, soit en empruntant à volonté, la route de l’ombre dont l’énergie motrice est la peur (assortie de tous ses dérivés) et dont le cerveau est le serveur accessoire, soit Celle de la Lumière, dont l’Energie est l’Amour (assorti de tous les attributs issus de la Source, inscrits sans limite dans vos ADN), dont votre Cœur est le lieu sacré de résurgence dans votre incarnation.

Tout est Amour, Lumière, Conscience, l’aviez-vous occulté ?

L’Être divin que vous êtes, s’est déguisé dans un vêtement humain qui est un ensemble de particules de Lumière, un assemblage vibratoire vivant, vibrant, sensible, intelligent, répondant subtilement à la moindre de vos pensées, au moindre de vos états d’esprit.

Je viens de vous le dire, même le revêtement de peau qui semble vous séparer de l’extérieur, n’est pas hermétique, ainsi que la conscience de masse vous porte encore à le percevoir !

Essayez de vous imaginer comme un organisme nos clos, dont les contours sont mouvants et modulables à l’exemple d’un nuage. Oui, c’est ça, imaginez-vous dans l’aspect fluctuant, la texture d’un nuage….

Lorsque vous pourrez vous visualiser de la sorte, il vous sera facile de transmuter en Lumière pure, toutes les zones d’ombre, les traces, les mémoires de vos chocs énergétiques émotionnels et cellulaires, encore consignés dans vos corps. Vous pourrez même voir disparaitre les « intrus » sous forme de fumée qui s’échappe de vous. Le « nuage » alors s’éclaircira sous la pluie de particules adamantines qui viendront remplir les espaces laissés vacants par la disparition de vos vieilles cicatrices, car dans la Création le vide n’existe pas, il n’est aucune béance qui ne soit comblée.

Il n’y a plus rien à vouloir, à chercher, à penser, à attendre, à s’efforcer de changer selon les principes que l’on vous a inculqués. Tous les Systèmes éducatifs sont liberticides, tous vous ont enseigné comment devoir respecter des conditions pour éventuellement, obtenir des résultats. Aboutissements toujours insuffisants et forcément provisoires puisqu’ils s’inscrivent dans l’Ephémère et l’Illusion.

 

Ainsi, beaucoup trop d’entre vous demeurent dans une perception de la vie, comparable à celle dont la trame vous a été témoignée lorsque vous étiez enfants.

De fait, vous espérez sans cesse que quelqu’un ou quelque chose « fasse » pour vous, comme vous l’attendiez autrefois de vos parents, de vos éducateurs, puis plus tard de vos conjoints, de vos employeurs, de vos Gouvernements…, et comme vous l’attendez aujourd’hui de Dieu, de vos Frères Galactiques, de nous tous que vous persistez à voir différents de vous, supérieurs à vous, séparés de vous. Là se situe le plus grand fourvoiement !

Vous avez toujours vécu dans la crainte d’un danger fictif, et vous avez « éduqué » vos cellules à vivre dans un état plus ou moins latent ou plus ou moins patent, de stress, d’angoisse conduisant à vous « protéger », car vous avez toujours vécu sous la menace de l’empêchement et de l’intimidation, traduite dans bien des formes. Pour contrer le spectre de cette menace, vous essayez de ruser de contourner, d’être « intelligents » en formulant l’espoir de vous libérez.

Cependant, cette apparence, ce ressenti ineffable de ployer sous le joug de l’empêchement, quelles que soient ses différentes tournures et ses dispositions complexes, qu’il soit tangible ou informel, ce perçu n’est qu’un hologramme savamment maintenu « réel » et banalisé, par le jeu de l’Illusion au sein de la densité.

Tant que vous ne l’avez pas compris, tant que vous ne l’avez pas discerné, cela vous freine et vous retient captifs d’un phénomène entravant, que vous recréez encore et encore à cause de votre croyance en son pouvoir de domination sur vous.

Mes enfants chéris, tout ce qui vous semble obscur, inatteignable, trop compliqué, n’est là que pour mieux révéler le Pur Joyau de Perfection infinie que vous Êtes, et vous l’Êtes de toute Eternité ! Rien ni personne ne peut vous empêcher d’aller où vous voulez, rien ni personne ne peut s’interposer et vous interdire de guérir ou de vivre ce que vous voulez. Dites-vous par exemple : « il n’existe aucun obstacle entre mon objectif et moi, sauf celui de mes croyances et de mes pensées, si je me laisse envahir par mon mental ».

Partant de cette certitude, vous ne devez jamais oublier qu’à l’instant où vous pensez en termes d’humanité rationnelle, intellectuelle et méthodique, vous vous heurtez inévitablement à votre mental, par définition manipulateur pervers, ainsi que certains d’entre vous l’ont fort bien désigné, traduit et décrit.

Vous sabotez donc toutes vos entreprises, avant même parfois d’en avoir dessiné la simple ébauche.

 

Dans ces moments-là, la manipulation perverse est souveraine, elle agrippe et mord dans les escarres de vos mémoires, elle vous tient par les endroits où votre esprit est vulnérable. C’est-à-dire là où vous avez si souvent entretenu « l’erreur » de répondre aux conditionnements, en préférant subir la vie et ses clichés, en occultant ce que vous êtes dans l’Unité, en vous auto-sabotant comme on vous a toujours appris à le faire.

C’est en abandonnant votre besoin compulsif de tout contrôler, de tout diriger, de tout solutionner selon votre mental, que vous vous offrez à la réception de toutes les solutions possibles.

Parce que le dominateur pervers est aussi bien votre mental, que les Systèmes conventionnels de vos sociétés. Et tous, se fondent sur un subterfuge falsificateur pour vous intimider. Tant qu’il vous semble avoir quelque chose à préserver, quelque chose à quémander, quelque chose à négocier, quelque chose à conquérir, à mériter ou à devoir réussir, tant qu’il vous semble que la qualité de votre vie, votre confort, vos finances ne procèdent pas de votre entière qualité de Créateurs, cela signifie que vous ouvrez la porte à toutes les compromissions, à toutes les souffrances, à toutes les déceptions parce que vous nourrissez un Principe inexact au sein de la dualité : la séparation.

Au moment de l’ultime confrontation avec une quelconque situation pénible, vous ne devez pas craindre de tout, absolument tout, remettre en cause dans vos perceptions, et surtout vous devriez tout remettre à l’Amour de la Création qui vous porte et vous soutient en permanence. Car tout ce que vous Êtes est au-delà des mots et des définitions, au-delà de toute circonstance, de toute forme, de toute représentation, de toute notion de « besoin ». Vous êtes antérieurs à toute notion-même d’existence et de forme, vous êtes vos propres créateurs, les ensemenceurs du monde ! De quoi pouvez-vous avoir encore peur ? Par quoi vous laissez-vous encore impressionner ?

Rien ne peut vous éloigner ni vous séparer de la Puissance de Vie et d’Amour dont le Créateur vous a doués. Aimer cet Amour, l’Honorer, le Servir, n’est que Joie et Simplicité. Cela est votre Nature pure, votre Essence, et personne d’autre que votre propre aspect humain (suite à vos fausses-croyance et à vos perceptions déformées), ne saurait y porter atteinte, le réduire ou le déformer en aucune façon, quoi que vous puissiez en dire et en penser actuellement, quel que soit l’état de votre vie et de votre corps présentement.

Vous devez savoir et ne plus jamais oublier que tout ce que vous détenez relève de votre propre Puissance, celle de votre Vérité, votre Véritable filiation divine. Tout ce qui vous est advenu ou vous adviendra désormais par ce biais, est inaltérable ! Tout le reste n’est que le résultat d’une Illusion qui se dissoudra nécessairement, tout le reste n’est que l’épilogue d’un jeu de dupes réglementé par ceux qui assistaient la face de la Lumière non éclairée.

Nul ne peut ni ne pourra se soustraire à la Puissance de l’Amour qui déferle maintenant sur vous, pour ramener chacun d’entre vous au souvenir de ce qu’il EST en réalité sans en avoir jamais bougé. C’est cette force de conviction-là, qui précisément fait défaut à tout valet de la manipulation perverse quelle qu’elle soit, incluant votre discours mental.

Tout cela vous le saviez déjà, mais aujourd’hui, il n’y a plus rien à juger, à jauger, à disséquer, à planifier, plus rien à vouloir dans le cadre de vos vies terrestres. Maintenant, il vous faut mettre en pratique tout cet Amour que vous Êtes, l’appliquer au quotidien, à travers toutes vos activités…..

 

Le plus grand paradoxe à démystifier pour vous, consiste à vous rendre assez flexibles pour pouvoir intégrer la notion de l’abstrait, du « sans-forme » afin de la porter au cœur de la matière qui elle, n’est que forme et concret dans l’apparence…

Cependant vous en êtes parfaitement capables puisque là est votre véritable rôle. Pour cela, il vous faut alléger vos fardeaux, lénifier toutes vos blessures internes, pulvériser les codes de la logique humaine et de la rationalité. Car la fréquence supérieure dans laquelle vous avez déjà pleinement pénétré, est une dimension d’Amour pur, de réunification et d’inclusion. Si tel n’est pas votre esprit spontané, il y a conflit, résistance à ce qui EST. La 5e dimension est un « lieu » fréquentiel qui ne connaît pas l’ostracisme, ni aucune forme de rejet ou de bannissement.

Chaque être vivant symbolise une cellule individuelle du Corps divin tout entier. Dans votre corps physique, le sang et l’eau relient toutes vos cellules entre elles et les alimentent. Dans le Corps divin, c’est l’Energie qui relie tous les êtres vivants entre eux et les alimente.

Reconnaître cela sincèrement et l’utiliser sur Terre par votre manière extérieure de vivre et de penser, est ce qui délimite la frontière entre le barbare et l’Eveillé.

Toutes les pensées, les actions, les paroles depuis le début des temps…, pas seulement celles exprimées cette vie, doivent être retournées à la Source pour y être transmutées en Lumière. Actuellement, vous êtes en train de tout reconstituer en vous. Pour revenir à votre centre de Vérité, afin de pouvoir de nouveau vibrer la Puissance de votre Etincelle primordiale. Vous rassemblez toutes les parcelles de vous qui s’étaient éparpillées, perdues ou affaiblies au cours de toutes vos incarnations. Vous faites remonter à la surface, toutes les couches profondes de distorsions sous le poids desquelles vous aviez enfoui et asphyxié votre Lumière. Tout brûle au feu de l’Amour divin.

Laissez-moi vous montrer une image qui va vous parler simplement : vous avez tous déjà vu une séquence de film diffusée à l’envers.

Il aura été question d’une dispute…, un vase est tombé, s’est brisé, les morceaux sont épars sur le tapis…

Dans le film projeté à l’envers, le spectateur voit les morceaux qui remontent du sol, se ressoudent, et le vase se reconstitue….

Eh bien, en ces temps de transmutation, imaginez l’Energie cosmique telle une énorme hotte aspirante qui retourne, soulève, remonte les particules de vos vies pour reconstituer la perfection initiale de l’assemblage d’origine, à son point zéro….

Cependant, au cours de ce processus, peut se produire la rencontre entre d’anciens pans de vie, se retrouvant de nouveau en présence, dans l’état vibratoire où ils étaient au moment de la césure, lors d’une vie antérieure par exemple.

Une nouvelle fois, le choc émotionnel de l’époque retentit, mais la résonnance vibratoire sera ressentie sous la forme d’un trouble en rapport avec votre histoire contemporaine.

Le but est d’apprendre à revivre la vibration du conflit, sans permettre que se reforme la brisure.

 

Disposez un regard d’Amour sur tout ce qui vous compose et acceptez que toutes les facettes qui vous habitent s’assemblent et s’élèvent harmonieusement dans le sens de votre plus haute Réalisation.

Parce que vous vous engagez entièrement, je veux dire, corps et âme, vous ne pouvez plus vous contenter de vivre les changements dans votre tête, par le simple fait d’élargir votre conscience. Vous devez aussi les accomplir concrètement, par des actions significatives. Vous vivez le changement par tous les pores de votre peau. C’est pour cela que l’on vous demande d’être et de vous maintenir bien enracinés !

A tout instant de vos journées sachez que la Source agit à travers vous, sans discontinuer. Votre corps est l’instrument de la Lumière, immergé dans la Lumière, pour que vous expérimentiez par lui, tout ce que bon vous semble sur Terre au Service de l’Amour. De la sorte, vous expansez tout ce qui Est, dans le Tout ce qui Est, sera et a toujours Eté. Vous vous situez alors, là où tout est plénitude, comblement, au-delà de tout concept, au-delà de tout temps, de tout espace, au-delà des mots, au-delà des silences, là où le rien n’existe pas, là où le Tout et le rien s’épousent dans l’Amour d’un éternel Présent.

Il vous reste à accueillir et à bénir tout ce qui s’en vient dans votre vie. Il vous appartient d’intégrer la certitude que partout où la noirceur sévit encore, elle a pour finalité d’éveiller la reconnaissance de la Lumière en ceux qui se confrontent au pire, ceux qui spontanément opposent leur Puissance d’Amour à l’adversité au lieu de la condamner, de la fuir ou de la combattre.

Mes chers enfants, en bénissant la vie, vous la polarisez sur l’abondance, sur la transmutation de tout ce que vous n’avez plus à porter, sur le plus grand bien de l’ensemble….

Vous avez suffisamment baissé la tête, vous vous êtes suffisamment exercés dans l’art de l’auto-sabotage, du manque de motivation et du découragement provoqués par vos cerveaux en panique, alors que vous devriez lever l’ancre et vous activer dans le « ici et maintenant », conscients de tout le potentiel divin à votre disposition pour ce faire.

Vous êtes comme un grand paquebot, vous êtes faits pour naviguer libres, en pleine mer. Vous n’êtes pas faits pour demeurer amarrés au port, dans le « confort » de vos habitudes et des garanties qui plaisent à votre mental…

Vous êtes venus sur Terre pour vous illustrer tels les ambassadeurs divins que vous êtes, afin de libérer votre merveilleuse Planète des énergies et des comportements primitifs obscurs qui l’ont tant corrompue.

Vous imaginez alors, tout ce qu’il faut veiller à dissoudre en vous, en termes d’habitudes, de pensées prosaïques, de réflexes conditionnés, d’obéissances aux jeux de rôles, de soumission aux injonctions du monde extérieur !!!!

Bien sûr vous accomplissez des gestes et des actions dans la matière, mais aucun de ceux-ci ne doivent être vécus en l’absence de la Conscience de ce que vous Êtes et du pourquoi vous les exécutez de cette façon.

Vos situations de vie ne sont pas à prendre ou à laisser. Avec votre pouvoir de discernement, vous êtes capables aujourd’hui, de voir au-delà de la situation présentée. Vous êtes en mesure de déterminer ce qui se passe réellement et de quelle manière cela vous affecte, vous et l’humanité. Mais n’oubliez pas que tout ce qui vous affecte vous infecte.

Ne laissez plus votre attention s’égarer en réfléchissant à ce qui est bien et ce qui est mal, à ce qui serait juste ou indu que vous ayez envie de recevoir.

Vous n’êtes pas là pour vous demander si les situations que vous rencontrez sont à votre goût ou pas. Les choses n’ont pas à vous plaire ou à vous déplaire, elles n’ont pas à vous satisfaire ou à vous incommoder.

 

Je sais que ces propos sont durs à entendre pour certains d’entre vous, mais il n’empêche que vous êtes là pour rayonner votre Amour sur toute chose et pour vous comporter comme des guérisseurs christiques en toute occasion : apaiser, embellir, adoucir, rassembler….

C’est la raison pour laquelle vous rencontrez des difficultés : pour apprendre à découvrir votre Puissance et vivre l’Amour inconditionnel, pour apprendre à lâcher vos appréciations mentales sur ce qui convient, ou bien devrait être modifié, pour apprendre à cesser de projeter vos positionnements personnels sur tout ce qui vous entoure.

Ne dites plus « ça ne me plait pas, je vais l’arranger à ma façon, avec la logique de ce qui me semble la mieux appropriée ». Accepter de lâcher le contrôle, entièrement.

La langue de Dieu se parle avec le Cœur. Pour vraiment bien parler une langue différente de sa langue maternelle, il faut la pratiquer, s’immerger dans la culture du pays concerné et surtout, il faut penser dans cette langue. Les ouvrages syntaxiques, les recueils de vocabulaires et autres lexiques illustrés, ne vous permettront jamais de vous exprimer avec fluidité, car vous essaierez sans cesse de traduire mentalement une phrase avant de la prononcer.

L’être humain agit de même avec les notions de lois cosmiques et d’infinité : il tente de les traduire dans sa compréhension intellectuelle et de les appliquer selon les représentations mentales limitées qu’il connaît.

Vos activités sont les vecteurs, les supports de votre mission sur Terre, pas les fondements.

Vos activités et vos professions sont les passes qui vous permettent d’entrer au cœur de la malignité, ou au cœur de la corruption, au cœur de la rigidité ou au cœur de l’endormissement profond des masses conditionnées.

Elles ne doivent donc pas, à cause de votre inconscience, contribuer à accroître sur Terre, le taux d’absurdité, de déraison ou de nocivité.

Comprenez que la maladresse ou l’inconséquence se glisse toujours au bon endroit. Ceux qui les commettent, s’y adonnent sciemment ou pas, mais quoi qu’il en soit, la « faute » est toujours perpétrée à dessein d’une certaine manière, afin que précisément les choses dysfonctionnent, afin que l’humain souffre et rumine ses émotions, c’est-à-dire nourrisse la germination de sa douleur.

C’est pourquoi vous devez vous rappeler comment établir en vous, l’abandon au « Tout ce qui EST », comment pratiquer le lâcher-prise, tant de fois évoqué dans toutes les littératures ou enseignements basés sur le « développement personnel », mais que peu de gens, même parmi les plus avancés, savent véritablement appliquer en situation.

Faire le lâcher-prise, ne signifie en aucun cas renoncer à vos projets où à la manière de les construire, mais c’est abandonner l’idée que les moyens que vous aviez prévus pour y parvenir, soient des conditions sine qua non.

 

Dès que quelque chose ou quelqu’un vous pose un problème d’acceptation de ce qui Est, souvenez-vous que vous n’êtes pas venus sur cette Terre pour attribuer et distribuer les « bons points » ou les « punitions ». Vous êtes venus pour AIMER, et pas seulement ce qui vous paraît digne de l’être, selon vos propres raisonnements ou vos critères culturels. A cette occasion, vous devez plus que jamais, dispenser cet Amour en particulier et à plus forte raison, là où vous avez repéré ce qui vous semble – j’ai bien dit ce qui vous semble –  être la laideur, l’injustice, la bêtise, la vulgarité, la médiocrité, l’incompétence, l’agressivité, la malveillance, l’ignorance, la souffrance, la violence, les rapports domination/soumission, l’aridité émotionnelle, la rigidité mentale etc…

Répétons que l’acceptation, ne signifie pas « être d’accord avec » ou cautionner.

Acceptation veut dire : observer en toute neutralité, c’est-à-dire avec la Sagesse de la Conscience Christique, accueillir ce qui se présente, sans préconçu de basse fréquence résultant de l’immaturité identitaire spirituelle.

Ce qui vous permet de pleinement ressentir l’Energie d’Amour inconditionnel en votre cœur, pour pouvoir La rayonner partout et en toute chose, à commencer sur vous-même.

Vous avez choisi de vous incarner dans les circonstances qui sont les vôtres actuellement, pour être acteurs sculpteurs de vos vies, non pour consentir au martyr, mais pour prospérer. Vous êtes « équipés » pour créer, faire éclore, croître, amplifier, surélever, ennoblir, entretenir, fortifier, Aimer et vous soutenir les uns les autres.

C’est seulement maintenant, dans cette période précise de l’Evolution terrestre, que l’Amour divin permet un mouvement d’ouverture de la conscience humaine, pour vous rappeler que vous disposez du libre-arbitre, dans le but de choisir en connaissance de cause, les réalités sur lesquelles vous entendez vous concentrer, être également capables de choisir la fréquence vibratoire dans laquelle vous souhaitez vous maintenir pour expérimenter à la hausse.

Vous êtes une Conscience vibratoire faisant l’expérience de la densité dans une enveloppe humaine, non pas le contraire ainsi que vous le pensez souvent : une personne humaine dotée d’une Conscience vibratoire accessoirement disponible selon les circonstances.

Alors, soyez un axe fiable pour vous-même et le monde, ne vous laissez pas fléchir par tous les colportages de « faux ». Sachez survoler les turbulences, car encore bien d’autres sont à venir, et vous ne pourrez contribuer à les dépasser glorieusement, si vous ne savez pas montrer l’exemple, alors que vous devez aider vos frères moins assurés que vous sur le parcours.

Aimez la vie, telle qu’elle se déroule devant vos yeux, ne cherchez pas à la modifier dans le sens qui vous arrange d’un point de vue subjectif. La véritable Paix du Cœur n’est pas celle qui consiste à se sentir rassuré parce que les circonstances se sont orientées dans un sens qui s’accorde à vos souhaits personnels. Ne confondez pas le fait de sécuriser l’ego avec la Joie de trouver l’Harmonie en soi. Vous ne trouverez cette dernière qu’en votre Royaume intérieur, dans vos plus hauts plans de Conscience, là où seule compte  l’Elévation de l’Ensemble, dans le respect du bien-être de chacun. Vous êtes tous capables d’y parvenir et nous vous soutenons à chaque instant pour cela.

 

Voilà, mes très chers enfants les mots que je voulais partager avec vous aujourd’hui. Je vous exprime mon Soutien et mon Amour inconditionnel permanent, qui que vous soyez, quelles que soient les difficultés ou les incompréhensions face auxquelles vous vous débattez en ce moment.

J’espère avoir apporté un éclairage rassérénant, consolateur, pour dissiper vos doutes et surtout vos questionnements à propos du sentiment d’obstruction ou de complexité, rencontré par un grand nombre d’entre vous, au moment de mettre sereinement en pratique, les transformations que l’intégration des vagues de Lumière (par vous tous reçues), vous invitent à extérioriser.

Souvenez-vous que lorsque vous écoutez votre Cœur, tout devient plus simple. Ainsi, vous vous ouvrez à la Guidance et vos résistances naturelles s’envolent plus rapidement.

Je suis Marie, votre Mère très aimante dans l’Unité. Que mon manteau de Douceur et de Paix vous recouvre tous, qu’il soulage et assainisse à jamais toutes les plaies de ceux qui voudront bien s’y blottir.

Source : Message envoyé par L’auteure

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

 
Print Friendly, PDF & Email