Chers amis,

Je suis Marie-Madeleine, votre soeur, votre égale et votre âme soeur.

Je suis ici avec joie et tristesse. Je vous aime comme mes sœurs. Je vois votre lutte et je vois la flamme dans vos cœurs : la flamme de l’amour, de la passion et de la connexion profonde avec la vie sur Terre et avec vos compagnons humains. Cet enthousiasme profonde et cette compassion dans vos cœurs, je les connais de l’intérieur. Vous êtes des femmes sensibles, qui en même temps ont beaucoup de pouvoir : une force intérieure que vous avez accumulée et construite au cours des siècles, à travers de nombreuses vies.

 

Dans cette vie, il y a eu une maturation et une intégration accélérées, c’est ainsi que vous récoltez les bénéfices de nombreuses vies. Des fragments de votre âme veulent fusionner avec vous et révéler leurs dons et leurs talents. Dans l’histoire de votre âme, c’est un moment de récolte. Mais cette récolte a parfois un caractère différent de celui que vous percevez dans votre esprit humain. Ce que vous récoltez de la vie que vous avez menée sur Terre – la douleur, la joie, les pics et les vallées – est avant tout une récolte intérieure, un aboutissement intérieur, qui est le résultat de votre sagesse vécue sonnant à travers vous en tant qu’humain terrestre, en tant que femme ou en tant qu’homme.

Vous êtes venus pour cette sagesse humaine, vivante, en chair et en os. Vous êtes venus pour expérimenter cette sagesse dans cette vie, qui est l’achèvement d’un cycle de vies. Cependant, selon votre point de vue déterminé par la société, vous avez tendance à accorder trop d’importance aux résultats extérieurs. Vous regardez souvent ce que vous avez fait dans le monde et son effet sur les autres, et cela vous amène à juger de votre réussite ou de votre efficacité, y compris de la mission de votre âme. Il y a une trop grande tendance à regarder les résultats extérieurs, même dans le monde spirituel, parce que c’est ce qu’on vous a enseigné. C’est le résultat d’une vision du monde trop extérieure, et essentiellement matérialiste.

Votre contribution et votre réussite essentielles dans cette vie sont, avant tout, intérieures, à savoir celles du plan de votre âme. Vous achevez quelque chose sur lequel vous avez travaillé pendant de nombreuses vies sur Terre ; quelque chose que vous faites dans un corps humain avec une conscience d’âme complète. Par conséquent, votre personnalité ne doit pas être transcendée par une conscience supérieure que vous développerez. Au contraire, votre personnalité est un instrument précieux qui s’est progressivement imprégné de la connaissance de votre propre âme qui s’est développée au cours de nombreuses vies et qui veut maintenant se manifester et se faire connaître dans cette vie d’une manière subtile.

Cela aura, bien sûr, une incidence sur tout ce que vous faites. Cela touche les personnes qui vous entourent, que ce soit dans vos relations personnelles ou dans votre travail. Lorsque la conscience de votre âme descend aussi profondément, elle touche la Terre et votre vie quotidienne, et vous diffusez alors une lumière particulière. Mais ce n’est pas une lumière de : « Je sais mieux, donc je vais vous dire ce qui se passe ». Non, c’est une lumière d’amour, d’humanité partagée et de compréhension sans paroles de l’autre.

Cette énergie que vous transportez avec vous a une grande composante non verbale. Vous pouvez la considérer comme l’aura d’une vieille âme, d’une âme richement vécue et sage qui comprend l’art de transmettre l’énergie de manière simple. Plus vous incarnez le savoir de votre âme, plus vous vous éloignez des modes de pensée et d’action existants, des nombreuses pensées et inquiétudes habituelles qui vous ont été enseignées. Vous êtes davantage « dans le courant », comme cela a été appelé. Ce courant d’être est, en fait, un courant très terrestre. Il s’agit de s’enfoncer profondément dans votre abdomen et de vous connecter avec votre corps, non pas avec une simple enveloppe matérielle, mais avec un instrument sacré dont l’énergie vivante et fluide préserve sa connexion avec la Terre.

Je vous demande d’abord de vous connecter à votre corps et de l’approcher comme une rivière vivante : un champ d’énergie dynamique et fluide, plein de couleurs, de mouvements, d’énergies, et de le ressentir comme tel à cet instant. Imaginez votre corps comme une rivière et sentez le flux de son eau de la tête aux pieds et de nouveau des pieds à la tête. Voyez s’il y a un endroit dans ce cours d’eau où l’eau bouge sauvagement et est turbulente ; un endroit dans votre champ énergétique où l’eau – votre énergie – se déplace de façon irrégulière ou agitée. Envoyez ensuite de la lumière à cet endroit : la lumière de la vision claire et de la connaissance claire.

Demandez-vous : « De quoi cet endroit a-t-il besoin énergétiquement pour s’équilibrer et être en paix ? » Vous le verrez peut-être sous la forme d’une couleur, d’un sentiment ou d’un symbole, à donner à cet endroit. Demandez-vous : « Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour y apporter la paix – un calme et une sérénité ? » Laissez la réponse venir sous la forme d’une connaissance intuitive – elle n’a pas besoin d’être en mots. Connectez-vous à ce savoir intérieur qui est si proche de vous, car vous le savez réellement.

Sentez-vous la conscience de votre corps ? Vous y obtiendrez des réponses plus rapidement que par votre pensée. Plus vous êtes dans ce flux, plus vous savez, tout simplement. Et c’est un très bon sentiment, car le bruit des nombreuses pensées et des émotions agitées disparaît alors. Ressentez donc ce point en vous où vous savez tout simplement – où le silence et la connaissance sont liés. Dans votre champ corporel, il y a un savoir calme et intérieur qui est relié à la Terre, c’est pourquoi il est très bien ancré et n’est pas instable ou impulsif – il a une base solide sous les pieds.

 

Il est très important que la sagesse ou la connaissance soit ancrée. Dans de nombreux cercles ou théories spirituels, il peut y avoir de la sagesse, mais ce qu’il faut vraiment, ce sont des personnes qui rayonnent d’une sagesse incarnée, afin de transmettre cette sagesse. Ils peuvent être capables de discuter de théories ou de connaissances spirituelles depuis leur tête, mais ces connaissances n’ont pas l’effet escompté, ou n’ont aucun effet du tout, et peuvent également créer de la confusion. Il s’agit toujours de la qualité du courant sous-jacent, du flux, que l’on peut trouver dans la profondeur sous le mental.

Tout d’abord, vous vous êtes rendus à un endroit où l’eau de votre champ énergétique était turbulente et agitée, et vous y avez apporté la paix. Maintenant, je vous demande d’aller à un endroit de votre champ énergétique où l’énergie est tout simplement morte, endiguée de sorte que l’eau est stagnante et où plus de mouvement est nécessaire. Voyez si vous pouvez sentir quelque part dans votre champ énergétique un endroit plutôt mort où il y a trop peu de mouvement. Prenez votre temps. Enfoncez-vous dans votre abdomen et prenez une profonde respiration. Voyez si cet endroit vous appelle : un endroit dans l’ombre qui se trouve un peu en dehors de votre champ de vision quotidien. Peut-être y a-t-il de la tristesse là aussi, parce que c’est un endroit négligé, une partie de vous qui n’a pas été vue et reconnue. Qui ou quoi se trouve là ? Vous pouvez y imaginer une femme, une partie de vous qui n’a pas pu se montrer pleinement, une partie qui a été cachée ou interdite – une femme interdite en vous. Qui est-elle ? Pouvez-vous la voir ? Ses yeux, son corps, sa stature ?

Vous vivez tous sous la pression de l’interdiction de l’énergie féminine originale, authentique. C’est une énergie d’approfondissement, de connexion, d’intuition et elle est liée au troisième œil, à la capacité de voir à travers les choses. L’énergie du troisième œil appartient à la femme interdite. C’est l’énergie d’une sagesse omniprésente qui expose les choses. C’est aussi l’énergie de la connexion profonde, du sentiment de l’un pour celui de l’autre. Et c’est l’énergie du dirigeant à travers la connexion. Cette énergie est liée aux qualités de visionnaire, de connexion par l’intuition avec l’avenir et avec les réalités possibles qui veulent venir sur Terre, non par la pensée, mais par l’imagination intérieure. Ce sont toutes des qualités féminines qui sont tombées en désuétude.

Vous aspirez tous à votre propre profondeur. Les hommes comme les femmes aspirent à une plus grande profondeur intérieure, et cela a à voir avec l’énergie féminine interdite. C’est cette profondeur que vous recherchez, tant dans votre travail que dans vos relations. Vous la recherchez non seulement dans l’intimité, dans une rencontre sexuelle, mais aussi dans votre travail, dans votre créativité. Ils ne sont pas séparés l’un de l’autre. Ce que vous recherchez, essentiellement, c’est vous-même, afin de pouvoir expérimenter et montrer ce « soi » sur la Terre dans tous les aspects de votre vie.

Il y a là aussi une profonde blessure, car cette énergie et la capacité de faire l’expérience et de se montrer sur Terre sont interdites. Mais au lieu de penser à cela, je vous demande d’établir une connexion énergétique avec cette femme interdite en vous, de la sentir à certains endroits de votre corps, de la reconnaître et de l’accueillir. Car rappelez-vous : c’est votre mission intérieure de l’accueillir dans votre vie, de vous réconcilier avec elle, de la faire vivre dans votre vie. Vous n’avez pas à changer le monde, il s’agit de vous. Il s’agit de votre vocation, qui est de vous libérer et de vous rendre entier.

 

De quoi a-t-elle besoin de votre part ? Comment la vie, l’eau, peut-elle couler jusqu’à elle ? Voyez quelle couleur, quelle énergie, quel sentiment ou quelle qualité est nécessaire à cet endroit. Souvent, cela a à voir avec l’audace et le courage d’intégrer, d’expérimenter pleinement cette partie de vous-même, de vous lever dans la vie à partir de cette qualité. C’est une période de changement, donc dans ce sens, vous avez le « vent dans le dos » dans cette vie. Ressentez le pouvoir de la Terre Mère. En fin de compte, sa puissance est bien plus grande et plus résistante que celle de l’humanité dans son ensemble. Sachez que la nature est de votre côté – sentez-vous en sécurité sur Terre.

Je vous salue tous et je suis connecté à vous – vous n’êtes jamais seuls. Vous êtes connectés à des âmes sœurs, et vous êtes très aimés. Merci beaucoup.

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0