Alors que le Soleil se lève en ce moment, je suis immergée dans des mondes parallèles et les fréquences actuelles de la Pleine Lune me traversent.

Ce sur quoi nous choisissons de nous concentrer devient réel pour nous dans l’instant.

C’est dans la capture de l’instant éternel, qui se prolonge dans l’infini, que le désir se surmonte lui-même, comme lui.

Tous les mondes parallèles sont simultanément parsemés de traces et de signaux constants en provenance et à travers d’autres existences et dimensions.

 

Il n’y a pas de moments de séparation réelle.

Le désir de cette UNION idéale de l’éternel moment d’attente est le désir lui-même pour lui-même.

Car être connu, c’est être rendu réel dans l’instant.

C’est dans cet être réel, que la reconnaissance de soi, catapulte l’expansion de la conscience PLUS PROFONDEMENT dans le moment éternel.

C’est l’état de désir et d’accomplissement réunis en un seul, dans l’union extatique, étant réel, durable pour toujours, se connaissant lui-même.

Dans cet accomplissement sans fin de cette union extatique, tous les moments et toutes les visions deviennent réels.

Dépouillés de tout ce qui n’est pas cela, nous devenons l’accomplissement de l’accomplissement dans tous les moments.

C’est une union mystique. Elle ne se connaît que par l’expérience qu’on en fait.

C’est ce que vous pouvez considérer comme l’ascension, mais c’est bien plus que vous ne le pensez.

C’est le fait de capter et d’être immergé dans l’union extatique qui devient l’expérience de celle-ci. Il n’y a rien en dehors de cela. Tous les mondes, toutes les existences, réunis en un seul.

Cela et l’expérience de cela, devient le tout.

L’instant qui dure pour toujours, l’union extatique, le désir et l’accomplissement réunis en un seul, devient tout ce qui est, et rien n’existe en dehors de lui.

Uni pour toujours, le bien-aimé, s’aimant lui-même comme l’union, se voyant lui-même comme l’un, lui-même.

Connaissant tout comme cela. Être réel dans ces moments éternels.

Sans fin, immergé dans l’amour extatique, sachant que le désir n’a jamais été séparé de son accomplissement, comme la perfection ne peut jamais être sans perfection. La plénitude et la gloire ne peuvent jamais ne pas être elles-mêmes.

Son propre désir pour lui-même, se trouvant lui-même comme son accomplissement. C’est en cela que réside l’amour parfait.

Canalisé par Laura Pleiadien

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

Print Friendly, PDF & Email

Merci de votre soutiens.

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire. Avec tout mon Amour... Bernard
$ CAD
€ EUR

Vous pouvez également envoyer votre don à cette adresse:

Bernard G. CP 522 Prévost Prévost, Qc Canada J0R 1T0