Chers amis à moi,

Je suis Jeshua, un vieil ami à vous. Je vous salue tous, et je suis reconnaissant et joyeux d’être ici parmi vous. Sentez mon énergie, ma présence. Je suis un égal, une âme sœur. Je veux vous embrasser comme des camarades, et ne pas me tenir au-dessus de vous, mais vous toucher, cœur à cœur.

Sentez mon appréciation pour vous. Vous avez été courageux, cherchant chaque jour le cœur de vous-même, votre « moi » et ce que vous êtes. Vous cherchez l’ancre en vous. Vous savez au fond de vous que vous ne pouvez pas vraiment vivre sur Terre tant que vous n’avez pas trouvé ce noyau de vous-même, et la paix qui est là pour trouver tranquillement votre chemin dans la vie.

Trouver et faire l’expérience de cette ancre en vous-même est peut-être le pas en avant le plus important que vous puissiez faire dans la vie d’une âme sur Terre. Si vous pouvez trouver votre « moi » ici, au milieu des énergies tourbillonnantes et confuses de la Terre, et goûter le silence dans votre cœur et entendre votre âme parler, alors vous êtes ici de votre force intérieure, vous vivez de vous-même. La lumière de votre âme réside alors dans votre corps terrestre et vous êtes littéralement animé par elle. Au lieu de vivre de l’extérieur vers l’intérieur, de toujours réagir aux stimuli extérieurs, vous commencez à vivre de l’intérieur vers l’extérieur, de votre vérité que l’on retrouve sans cesse dans le silence. Je veux vous parler aujourd’hui de la façon de vous relier à cette vérité en vous-même.

Je viens de parler de stimuli externes qui vous éloignent de votre vérité, de votre ancre, de votre point de repos en vous-même. Ces stimuli ne viennent pas seulement du monde et des personnes à l’extérieur de vous, ils viennent aussi de parties de vous qui ont intériorisé ces stimuli, qui se trouvent maintenant en vous : dans votre tête, vos pensées, vos modèles de comportement. Vous avez des idées compulsives sur vous-même. Par exemple, vous pensez que vous devriez vous comporter d’une certaine manière pour être une « bonne personne », ou un « gentil garçon ». Vous avez des images idéales que vous pensez devoir respecter, mais cela exerce une pression sur vous.

Presque tout le monde le fait continuellement à la suite d’exhortations qui ne viennent pas de votre âme, ni ne viennent entièrement de l’extérieur de vous-même. Ces impulsions se trouvent « sous votre peau » dans votre champ d’énergie. Ce sont les exhortations les plus difficiles à se débarrasser sur le chemin intérieur de la tranquillité et de la paix en soi. Ce sont ces stimuli intérieurs, ces exigences et ces images idéales que vous avez prises sur vous-même, et que vous croyez vraiment s’appliquer à vous, qui vous éloignent de vous-même et de la voix de votre âme.

Je veux vous demander de créer maintenant de l’espace dans votre champ énergétique, qui est composé de ces schémas de pensée, habitudes, comportements et schémas réactifs automatiques. Je vous demande de ne pas le faire à partir de votre esprit en y pensant, mais en vous connectant d’abord avec le sol sous vos pieds et avec le battement de cœur de la Terre Mère. Prenez conscience de vos pieds et du champ de force qui vit à l’intérieur et autour de vos pieds. Sentez-vous que peu importe ce que vous pensez, ce que vous faites et ce qui vous préoccupe, vous êtes tout en étant soutenu par l’énergie de la Terre Mère. Sentez-vous comme cela se passe tout seul, et laissez-vous soutenir par elle. Sentez comment le flux de la Terre se connecte à vous, entre lentement par vos pieds et remonte par le bas de vos jambes et vos genoux, vos cuisses, vos hanches, votre bassin. Sentez la puissance tranquille et stable de cette énergie.

Cette énergie de la Terre est calme et pourtant très spécifique, car elle coule exactement vers les parties de vous qui peuvent utiliser une stabilité et une sécurité supplémentaires. Pouvez-vous vous laisser embrasser par la Terre, par sa force et sa sagesse ? Sentez comment ce pouvoir soulage les pensées occupées dans votre tête, le désir de diriger et de contrôler la vie. Quand vous êtes connecté avec le flux de la Terre, vous lâchez ce désir et commencez à penser avec votre cœur et non avec votre tête.

 

Faites un essai. Sentez-vous porté par un courant de terre stable et silencieux qui entoure vos jambes et vos hanches jusqu’à votre abdomen. Sentez-vous comment vous pouvez abandonner tout le reste et que vous êtes soutenu par ce courant. Voyez ce qui arrive à l’énergie dans votre tête et à quel point elle devient plus silencieuse. Imaginez que toute ces pensées, réflexions et rumeurs s’écoulent sur vous comme de l’eau sur un canard. Votre tête devient moins active et plus calme. Vous pouvez expérimenter, au centre de votre tête, un point qui observe sans réfléchir. C’est simplement une présence, une conscience, qui ne raisonne pas, mais observe. Sentez-vous comme c’est agréable d’être simplement là, et que vous n’avez rien à faire : vous êtes alerte et présent.

Dirigez maintenant votre attention de ce point tranquille au centre de votre tête vers la zone de votre cœur, de vos sentiments. Avec « l’œil » dans la tête, fouillez soigneusement la zone de votre cœur, les énergies subtiles et raffinées qui y demeurent. N’ayez pas d’attentes ou de jugements sur ce que vous voyez. Certains d’entre vous peuvent ressentir une sensation de chaleur dans le cœur, tandis que d’autres peuvent ressentir un sentiment de fermeture. Peut-être que votre cœur a peur de s’ouvrir et c’est tout à fait compréhensible, parce qu’en chacun de vous vivent de vieilles peurs et convictions qui font qu’il est difficile de garder votre cœur ouvert. Maintenant, pendant que vous vous sentez soutenu par la Mère Terre, et qu’un endroit tranquille est créé dans votre tête, nous allons regarder ces vieilles peurs ou pensées négatives qui vous empêchent de rouvrir votre cœur.

Le plus important est que vous observiez de l’intérieur, et non par des influences extérieures, ou des formes de pensée, ou en jugeant quelque chose comme un « devrait être », mais avec un regard pur et ouvert. Sentez cet espace dans votre cœur pour un instant, un espace qui est plein de beauté éternelle qui vous appartient, à votre âme. Voyez là la lumière que vous êtes et que vous avez développée à travers les nombreuses vies que vous avez déjà menées sur Terre et ailleurs. Vous n’avez pas besoin de savoir exactement où et comment, mais réalisez que vous êtes un être développé à travers vos nombreuses expériences et vies où vous avez découvert et exploré de nombreux aspects de vous-même et les avez fait prendre conscience.

Sentez un instant la richesse de votre cœur, ressentez le raffinement et les nuances avec lesquelles vous pouvez penser et sentir. Vous pouvez y voir des couleurs et des images de la nature, comme des fleurs, etc – bien que cela n’a pas d’importance quoi que vous voyez. Sachez simplement que la richesse est là, même s’il y a des parties de vous qui sont encore sous clé, parce que vous avez peur de laisser cette richesse être vue par vous-même et par le monde.

C’est là – je le vois – et c’est pourquoi je vous aime tant et vous apprécie profondément. Je vois aussi la douleur que vous ressentez quand vous enfermez des parties de vous-même : votre propre richesse et abondance, votre propre amour et votre propre lumière. C’est douloureux de vivre ainsi ! Bien qu’il semble parfois plus sûr d’enfermer des parties de vous-même, ressentez un instant ce que cela vous fait. Sentez la lumière, la joie, l’enthousiasme qui veut naturellement couler, et qui veut être vu et se connecter avec le monde. Sentez l’inspiration qui vit au plus profond de vous.

 

Nous allons maintenant ouvrir une porte par laquelle quelque chose est libéré en vous pour lequel le temps est venu. Il peut maintenant couler et se manifester en vous d’une bonne et fine manière dans votre vie. Imaginez un instant que vous voyez dans la zone de votre cœur une vieille porte rouillée qui s’ouvre avec beaucoup de difficulté. Sentez l’énergie de cette porte, que vous y avez mise vous-même pour survivre émotionnellement, ou même physiquement. Il y a toutes sortes de raisons dans votre passé, dans votre enfance, ou même dans vos vies antérieures, pourquoi vous avez mis cette porte là, et pourquoi vous vous êtes senti en sécurité pour le faire. Mais maintenant, ça fait plus mal que ça n’aide – il est temps d’ouvrir cette porte.

Imaginez un instant que vous vous tournez maintenant vers cette porte. Sentez l’immobilité dans votre tête, et sachez que vous allez simplement être là et observer ce qui a été gardé caché pendant si longtemps. Vous ouvrez la porte lentement, tandis que vous sentez encore la puissance et la fermeté dans vos pieds que la Terre vous donne, de sorte que vous savez que vous êtes soutenu.

Il est maintenant temps d’être ouvert à une plus grande partie de votre âme, à qui vous êtes. Qu’est-ce qui veut sortir par cette porte ? Peut-être voyez-vous d’abord s’effondrer quelques vieilles énergies qui vous dérangent et qui veulent être vues : peurs, doutes, quelque chose d’obscur peut-être ? Regardez-les avec une aisance équilibrée et accueillez-les.

Derrière ces peurs ou ce désordre se cache quelque chose d’infiniment beau qui veut tellement être à nouveau inclus dans votre cœur ouvert. Demandez-lui s’il veut se montrer, car il a un message pour vous. C’est une partie de votre moi le plus élevé, votre moi-ange qui veut sortir et veut être reçu dans votre vie. Envoyez la lumière, l’amour et la compréhension vers la porte et vers l’ouverture, afin que vous puissiez créer un pont où ce qui est caché peut sortir, et ensuite oser le voir.

Osez voir comme c’est grand et beau. Souvent, vous avez peur de votre propre force, sagesse et beauté. Vous vous faites petit dans votre esprit et ne voulez pas vraiment voir ce qu’il y a, mais laissez-le apparaître, et ne soyez pas trop modeste ou doutez de son potentiel, parce que c’est l’énergie que vous avez attendue dans votre vie.

Il est utile d’imaginer cette énergie sous la forme d’une personne, afin de voir si une figure masculine ou féminine apparaît. Cela peut vous dire quelque chose sur le type d’énergie qui veut maintenant couler en vous et peut vous aider à ouvrir votre cœur. Regardez-le ou regardez-la, et écoutez ce que cette figure veut vous dire. Que cette figure parle et ancre ensuite dans votre cœur l’énergie de cette personne, qui fait partie de vous. Imaginez que vous autorisez complètement cette personne à pénétrer dans votre espace du cœur.

 

Permettez qu’un renouvellement ait lieu dans votre vie. Vous ne pouvez pas prédire avec précision ce qui se passera alors, mais faites confiance et abandonnez-vous à ce processus. Une fois que vous vous connectez avec votre cœur, et que les portes qui ont été fermées sont ouvertes, vous ferez la connexion avec votre âme et sentirez votre guidance intérieure. Vous trouverez alors cette ancre, ce noyau à l’intérieur de vous, dont vous avez besoin pour sentir où vous en êtes maintenant et pour sentir où vous allez.

Reliez maintenant la tête, le cœur et l’abdomen l’un à l’autre. Ressentez à nouveau le pouvoir porteur de la Terre et connectez-vous avec elle. Vous serez entouré d’énergies d’aide dans votre vie et la Terre est l’une d’entre elles. Fais-lui confiance ! Elle veut créer un chemin pour vous, elle veut vous recevoir. Vous êtes les bienvenus ici, et vous n’êtes pas seuls !

S’il vous plaît connectez-vous à nouveau avec ce calme, toujours au centre de votre tête, où vous ne pensez pas, mais simplement percevoir, alerte et présent. Et enfin, reconnectez-vous avec votre cœur, cet organe très sensible au centre de votre être qui est le canal de votre âme et qui porte la douleur du passé. Ayez de la compassion pour votre cœur, pour ce qu’il a souffert, mais aussi pour l’énorme potentiel qu’il recèle : la richesse accumulée de nombreuses vies, la profondeur de votre vie émotionnelle, de votre âme. Valorisez votre propre cœur.

Ensuite, ressentez comment ces trois centres travaillent ensemble et s’alignent – la tête, le cœur et l’abdomen – et laissez simplement faire ; vous n’avez pas à y penser. Sentez comment le flux de haut en bas vous ramène à votre cœur. Mais si vous pensez qu’il y a encore de la résistance ou de la discorde, c’est bien, parce que c’est la raison pour laquelle vous faites cela. Ce regard intérieur vous aide à prendre conscience des parties fermées de vous-même et à ouvrir des portes. Que tout soit tel qu’il est naturellement.

Merci d’être venus ici aujourd’hui. Je partage mon énergie avec vous.

© Pamela Kribbe

Traduit par Bernard pour https://messagescelestes.ca

Partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

 
Print Friendly, PDF & Email