Votre peur ne peut pas vous être enlevée, mais vous pouvez abandonner ce que vous considérez comme une forme de protection. Regardez la distinction ici. Lorsque vous ressentez de la peur, il y a aussi une croyance que l’acte de bloquer ce qui est vraiment est une chose utile et précieuse. Cette croyance doit fondre pour que vous puissiez céder la peur.

Pensez à un programme pour accepter les armes des gens – des armes de défense dont ils n’ont pas vraiment besoin. Ceux qui dirigent le programme ne font pas du porte-à-porte pour arracher les armes à leurs propriétaires. Quand les gens remettent leurs armes, ils sont amnistiés. Il n’y a pas de punition pour avoir des types d’armes particuliers. Le programme est simplement là pour accepter ce dont on n’a plus besoin. La volonté des participants est la clé du programme.

Il en est ainsi de la peur. On ne peut pas vous l’arracher pour « arranger » les choses. Si quelque chose doit être réparé, c’est votre perception. On ne répare pas la perception en vous déclarant incompétent alors que vous êtes en fait un grand créateur, pur et innocent. Cela ne ferait que perpétuer la perception erronée.

Nous pouvons prendre la peur que vous nous offrez de plein gré, mais nous ne pouvons pas simplement entrer et vous rebrancher. C’est une forme de domination qui n’est pas alignée avec ce que nous sommes vraiment, et qui est complètement inutile. Nous sommes tous égaux, et tous sont capables de permettre la transformation de la perception qui mène au souvenir de la totalité.

 

Pour vous aider à comprendre, personne ne marche pour un enfant en bas âge. Quel en serait le but ? Déplacer leurs jambes pour eux n’a aucun sens quand ils devront le faire seuls. Vous leur offrez un soutien pendant qu’ils apprennent, mais vous ne faites pas l’action de marcher pour eux. C’est la même chose avec la libération de la peur. Il ne servirait à rien de vous « réparer » énergiquement. Nous ne vous encouragerions jamais à vous considérer comme impuissant.

Un bon professeur ne sape pas l’élève. Un bon enseignant est là pour aider l’élève à découvrir son pouvoir et sa capacité. Considérez la peur comme une corde qui vous attache. Vous êtes là, apparemment limité par des cordes. Notre travail consiste à vous enseigner le pouvoir de votre esprit. Notre travail est de vous aider à voir que sans bouger un muscle ou dire un mot, ces cordes peuvent se dissoudre, et vous n’en aurez plus l’expérience.

Comment pourrions-nous vous enseigner la puissance de votre esprit si nous nous approchons de vous avec des ciseaux et vous coupons gratuitement ? Nous ne pouvons pas. Vous vous verriez encore comme une victime des cordes, heureusement sauvée par quelqu’un de plus fort et de plus capable que vous. Une perception erronée serait toujours en place, et toute perception erronée est de la peur. Vous ne seriez pas vraiment libre à vos yeux.

Souvenez-vous, vous êtes vraiment libre maintenant et vous l’avez toujours été, mais vous avez décidé de percevoir le contraire. Voulez-vous percevoir vraiment aujourd’hui ? Vouloir percevoir vraiment est le fondement de la libération de toute peur.

Vous êtes ici pour vous rappeler que vous voulez libérer la peur – essentiellement pour déposer ce que vous avez ramassé. Vous êtes ici pour vous rappeler que l’éclat de la peur est le désir de votre vrai cœur, au-delà de tout ce qui est phénoménal. Si nous devions vous enlever la perception de la peur, nous vous traiterions comme un être impuissant. Votre abandon volontaire de la perception de la peur est essentiel.

La peur est une intention de voir le tout comme étant divisé en parties séparées. Trouvez votre volonté de voir tout comme c’est vraiment, comme cela a toujours été, et vous trouverez la clé pour faire briller la peur. La peur est le grand-père de toutes les illusions. Vous ne pouvez pas avoir d’illusions sans l’intention de voir les choses telles qu’elles ne sont pas. La peur n’est pas du tout puissante. En fait, elle dépend à 100% de votre pouvoir de courir. Voyez qu’il est complètement inutile de courir sur l’illusion, et la peur disparaît dans le néant qu’elle a toujours été.

 

Il y a une véritable volonté de voir le Tout – de voir ce que vous êtes réellement. Quand c’est ce que vous voulez par-dessus tout, alors vous donnez le jouet avec lequel vous avez joué. Vous devez l’abandonner de votre plein gré. Quand vous lâchez le jouet, ce que nous pouvons faire, énergétiquement parlant, c’est de le retirer de votre vue.

C’est notre grande joie de vous servir alors que vous vous souvenez de votre pouvoir, et c’est une très belle chose de vous voir vous souvenir de qui vous êtes. Vous êtes la puissance qui fait briller toute peur, et c’est notre plaisir de partager cette puissance avec vous.

Les Anges, canalisé par Julie Boerst

Photo par Rodion Kutsaev sur Unsplash

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'élévation de la Conscience personnel et planétaire.

Avec tout mon Amour... Bernard

Faire un Don

Print Friendly, PDF & Email